Accéder au contenu principal

Corée du Sud: flambée de cas de coronavirus près de Séoul

En Corée du Sud (image d'illustration).
En Corée du Sud (image d'illustration). JUNG YEON-JE / AFP
Texte par : RFI Suivre
4 mn

Ce jeudi 28 mai, la Corée du Sud a annoncé sa plus forte hausse de nouvelles contaminations au coronavirus en près de deux mois, en raison d'une flambée de cas dans un entrepôt d'une société de commerce en ligne près de Séoul. Ce qui fait craindre une nouvelle vague épidémique dans le pays.

Publicité

La Corée du Sud – qui a été, ces derniers mois, érigée en modèle pour sa réponse très efficace quand le Covid-19 s'est propagé sur son territoire –, a assoupli très fortement les restrictions, mais doit désormais faire face à une flambée de nouveaux cas.

Les autorités ont en effet annoncé, jeudi 28 mai, 79 nouvelles contaminations qui portent le total des cas enregistrés dans le pays à 11 344. La plupart ont été répertoriés dans la région métropolitaine très densément peuplée de Séoul.

Le chiffre le plus élevé depuis le 5 avril

Il s'agit du chiffre de nouvelles contaminations le plus élevé en Corée du Sud depuis le 5 avril. Au total, 69 personnes infectées ont notamment fréquenté un entrepôt de la société de commerce en ligne Coupang à Bucheon, à l'ouest de la capitale, selon les Centres coréens pour le contrôle et la prévention des maladies (KCDC).

Environ 4 100 personnes travaillant dans ce bâtiment, ou s'y étant récemment rendues, ont été placées à l'isolement. Et 80 % d'entre eux ont déjà été testés, a déclaré aux journalistes le vice-ministre de la Santé, Kim Gang-lip. « Nous nous attendons à ce que le nombre de cas liés à l'entrepôt continue de grimper aujourd'hui alors que nous terminons les tests », a-t-il ajouté.

La Corée du Sud a levé certaines des restrictions imposées ces derniers temps pour lutter contre le coronavirus. Certains lieux comme les églises et les musées ont pu rouvrir, de même que les écoles. Les saisons professionnelles de baseball ou encore de football ont finalement pu débuter, mais à huis clos.

Stratégie très poussée de tests et de traçage

La Corée du Sud était, fin février 2020, le deuxième pays le plus touché au monde par l'épidémie après son foyer chinois. Mais le gouvernement a réussi à reprendre le contrôle de la situation au travers d'une stratégie très poussée de tests et de traçage des contacts des personnes infectées.

(Avec AFP)

► À lire aussi: Les écoles rouvrent en Corée après la chute des cas de coronavirus

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.