Accéder au contenu principal

Hong Kong: les sanctions décidées par Trump inquiètent les milieux d'affaires

Une vue générale de Hong Kong le 28 mai 2020.
Une vue générale de Hong Kong le 28 mai 2020. REUTERS/Tyrone Siu
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Donald Trump a annoncé vendredi 29 mai que les Etats-Unis allaient mettre fin aux exemptions accordées à Hong Kong dans le cadre de sa relation spéciale avec les Etats-Unis. La Chine « n'a pas tenu sa parole donnée au monde d'assurer l'autonomie de Hong Kong », a lancé d’un ton ferme le président américain, sans donner de détails. Mais cette déclaration inquiète déjà les milieux d’affaires. 

Publicité

Il est peu probable que l’actuel locataire de la Maison Blanche revienne sur sa décision de supprimer les exemptions que les Etats–Unis accordent à Hong Kong. Une décision qui « aura un impact sur l'ensemble des accords » entre les deux parties, a précisé Donald Trump en évoquant notamment certains privilèges commerciaux, avec quelques exceptions.

Mais en dénonçant de cette manière la loi controversée sur la sécurité nationale, voulue par la Chine dans l’ancienne possession britannique, aujourd’hui territoire autonome, le président américain a accentué encore plus les inquiétudes des milieux d’affaires qui redoutent déjà que la remise en cause par Pékin du principe « un pays, deux systèmes », n’affecte la liberté d’entreprendre dont jouit le petit territoire.

Les grands investisseurs surveillent donc de très près l’évolution de la situation de Hong Kong. Ils craignent particulièrement la détérioration de l’environnement juridique des affaires, ce qui hypothéquerait la libre circulation des capitaux et le faible niveau d’imposition, qui ont fait de Hong Kong la troisième place financière mondiale, après New York et Londres.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.