Accéder au contenu principal

Inde: l'amorce de la fin du confinement annoncée pour juin

L'Inde a annoncé samedi un assouplissement important du confinement institué pour enrayer l'épidémie de coronavirus, à l'exception des régions où le nombre d'infections est encore élevé.
L'Inde a annoncé samedi un assouplissement important du confinement institué pour enrayer l'épidémie de coronavirus, à l'exception des régions où le nombre d'infections est encore élevé. REUTERS/Adnan Abidi
1 mn

Les mouvements de biens et de personnes seront autorisés lundi 1er juin dans tout l’Inde. La deuxième population mondiale va aussi retrouver ses lieux de cultes, restaurants et écoles, progressivement et selon les États.

Publicité

Avec notre correspondant,

« Confinement numéro 5 » ou « ouverture numéro 1 » ? Pas facile de s’y retrouver entre les termes du gouvernement, mais l’Inde a bien lancé samedi soir une importante phase de déconfinement qui commencera ce mois de juin.

Chaos humanitaire et logistique inédit

Les mouvements de biens et de personnes seront à nouveau autorisés entre les différents États de la deuxième population mondiale, alors que la fermeture des frontières internes crée depuis deux mois un chaos humanitaire et logistique inédit.

Les lieux de cultes, hôtels, restaurants et centres commerciaux seront les premiers à rouvrir à partir du 8 juin. Suivront les établissements d’enseignement à partir de juillet. En fonction de la situation, le trafic aérien international, les cinémas ou les stades seront les derniers à retrouver leur public.

Les États à la manœuvre

Derrière ces directives centrales, le déconfinement se fera à plusieurs vitesses selon les États. Le Madhya Pradesh prolonge le confinement actuel jusqu’à la mi-juin alors qu’au Bengale, les lieux de cultes ouvriront au contraire dès demain.

Chaque État reste aussi libre d’édicter ses règles de quarantaine pour les entrants. Les foyers infectieux continueront quant à eux à être strictement confinés.

À lire aussi : Inde: une économie durement affectée par le coronavirus

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.