Accéder au contenu principal
REPORTAGE

Coronavirus en Corée du Sud: une réouverture partielle des plages

Une plage de Busan. Les plages ont rouvert partiellement en Corée du Sud, notamment dans le sud de la péninsule. (Image d'illustration)
Une plage de Busan. Les plages ont rouvert partiellement en Corée du Sud, notamment dans le sud de la péninsule. (Image d'illustration) TED ALJIBE / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 min

En Corée du Sud, les plages ont rouvert partiellement, notamment dans le sud de la péninsule. Une baignade surveillée et la distanciation sociale obligatoire sur le sable.

Publicité

De notre envoyé spécial à Busan, Stéphane Lagarde

Les règles de la distanciation sociale résonnent en coréen et en anglais dans les haut-parleurs de la grande plage de Haeundae, à Busan, en Corée du sud. Premier jour de baignade sous le soleil, et une drôle d'impression pour ce jeune couple venu spécialement de Séoul se mettre les pieds dans l'eau. « À cause du coronavirus, on ne doit pas trop sortir. Donc, pour se changer les idées, c’est très bien », dit Ahn Soon-Hyun.

►À lire aussi : Corée du Sud: flambée de cas de coronavirus près de Séoul

À partir de ce 1er juin, un peu moins d'un tiers des 267 plages coréennes peuvent rouvrir progressivement. Sous un grand parapluie noir, à 5 mètres des vagues, il y a Park Min-Bae, son épouse et leurs deux enfants. « Pour nous, c'est presque notre première sortie en famille depuis le début de l'épidémie. L'école maternelle est restée fermée et on a passé beaucoup de temps chez nous, alors ça fait vraiment du bien », dit-il. Les deux petites filles portent le masque. « On a vu, dans les informations, qu'il fallait le garder . Bon, de toute façon, on aurait bien aimé se baigner, mais il fait trop froid » (rires), poursuit Park Min-Bae. 

Des masques recommandés

En réalité, les masques sont recommandés mais pas obligatoires. En revanche, les tee-shirts rouges « 119 » veillent à ce que chacun se tienne à bonne distance. « Par rapport aux années précédentes, la différence, c'est qu'il n'y a pas les parasols. Les règles sont très strictes : quand on pourra les remettre, il faudra de toute façon respecter les règles des deux mètres de distance. Et le soir, on ne peut plus venir chanter sur la plage. En fait, on pensait reporter encore l'ouverture, mais pour les commerçants du quartier, c'est important la plage », explique Cho Song-Yong, secouriste.

Des commerçants plus demandeurs que les baigneurs. « Sans la plage, je ne gagne pas d'argent », nous confie la marchande de brochettes de poissons.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.