Accéder au contenu principal

Quel sort pour les Rohingyas arrivés en Malaisie?

Kuala Lumpur, le 18 mai 2020.
Kuala Lumpur, le 18 mai 2020. REUTERS/Lim Huey Teng
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Si ces dernières années, les autorités malaisiennes ont toléré l'arrivée des Rohingyas, depuis la pandémie de coronavirus, les gardes côtes ne pratiquent plus aucun laxisme. Bon nombre d'embarcations ont ainsi été renvoyées en mer ces derniers mois. Ce lundi 8 juin, l'une d'entre elles est parvenue à accoster.

Publicité

De notre correspondante à Kuala Lumpur,  Gabrielle Maréchaux

Ils sont arrivés ce lundi 8 juin sur le rivage de l’île de Langkawi. Lorsque les gardes-côtes se sont rapprochés de leur navire, 53 Rohingyas ont sauté à l’eau avant d’être arrêtés. A bord, les autorités en ont découvert 210 autres et le corps d’une femme morte. Ils ne sont pas les premiers à arriver sur les côtes malaisiennes : ces dernières années les Rohingyas ont massivement émigré vers ce pays qui partage leur foi musulmane.

Mais depuis la crise du coronavirus, la Malaisie ne tolère plus leur arrivée et a renvoyé à une dérive maritime inconnue plus de 22 bateaux. Afin d’échapper à cet ordre de rebrousser chemin, l’embarcation de ce lundi a intentionnellement endommagé son navire.

Depuis ces 269 hommes et femmes sont incarcérés et la Malaisie n’a pas encore résolu leur sort. Les autorités ont d’abord souhaité les renvoyer au Bangladesh d’où ils venaient. Mais si mi-avril ce pays qui compte le plus grand nombre de réfugiés Rohingyas avait secouru des embarcations revenant dans le golfe du Bengale après deux mois en mer, il se refuse aujourd’hui à proposer son aide, estimant qu’il faudrait à présent que d’autres pays secourent les Rohingyas apatrides.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.