Accéder au contenu principal

Qui est Zheng Yanxiong, le nouveau chef de la sécurité à Hong Kong?

Photo datant de décembre 2011.  Zheng Yanxiong dirige alors le Parti communiste de la province du Guangdong,
Photo datant de décembre 2011. Zheng Yanxiong dirige alors le Parti communiste de la province du Guangdong, MARK RALSTON / AFP
Texte par : RFI Suivre
1 mn

A Hong Kong, la nouvelle loi sur la sécurité votée par le Parlement chinois prévoit notamment la mise en place d'un bureau de sécurité nationale dirigé par un fonctionnaire chinois. A la tête de cette officine : Zheng Yanxiong, un partisan de la ligne dure.

Publicité

Zheng Yanxiong se fait connaître en 2011. Il dirige alors le Parti communiste de la province du Guangdong, tout près de Hong Kong. Cette année-là, quand une révolte villageoise éclate dans une petite bourgade de pêcheurs, il emploie la manière forte : la police assiège la commune, coupe les routes d’approvisionnement, les meneurs de la contestation sont arrêtés et l’un d’entre eux meurt en détention. 

De cet épisode, Zheng Yanxiong ne dira qu’une seule chose : les habitants qui se sont soulevés contre les autorités étaient manipulés par la presse étrangère. Et les poules auront des dents avant qu’on ne puisse faire confiance à ces publications qui incitent nos popultions à l’insurrection.

Il arrive aujourd'hui à Hong Kong comme chef de la sécurité pour faire appliquer une loi sur la sécurité qui lui donne tous les pouvoirs, sans véritable garde-fou et sans que le gouvernement local n’ait son mot à dire. Il aura toute latitude pour faire appliquer ce texte controversé de la manière la plus ferme en cas, par exemple, de nouvelles manifestations pro-démocratie, comme celles qu'Hong Kong a connues l’an dernier.

A lire aussi : [Chronique] La fin des espoirs démocratiques à Hong Kong

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.