Accéder au contenu principal

La Chine ouvre un bureau de défense de la sécurité nationale à Hong Kong

À Hong Kong, des ouvriers installent l'emblème chinois sur le fronton de l'hôtel Metropark où sont situés les locaux du bureau de sécurité nationale, le 8 juillet 2020.
À Hong Kong, des ouvriers installent l'emblème chinois sur le fronton de l'hôtel Metropark où sont situés les locaux du bureau de sécurité nationale, le 8 juillet 2020. REUTERS/Tyrone Siu
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Ces bureaux permettront aux agents de sécurité chinois d'agir ouvertement pour la première fois dans l'ex-colonie britannique.

Publicité

« L'organe de sécurité nationale du gouvernement central dans la région administrative spéciale de Hong Kong a été inauguré mercredi matin », a indiqué l'agence officielle chinoise Chine Nouvelle.

Les locaux de cette agence sont situés dans un hôtel, le Metropark Hotel. Un drapeau chinois a été déployé à l'extérieur du bâtiment et une plaque portant l'emblème de la Chine a été installée. Pour l'inauguration, les forces de l'ordre avaient bloqué les voies d'accès à l'hôtel, entouré par un important dispositif de sécurité.

Une plaque portant le nom de cette agence de sécurité a été dévoilée tôt mercredi, en présence de représentants du gouvernement de Hong Kong et de la police. Une cérémonie vite expédiée, relate notre correspondante à Hong Kong, Florence de Changy. Zhang Yanxiong, nommé à la tête du bureau, et la cheffe de l'exécutif hong-kongais Carrie Lam ont assisté à la cérémonie d'ouverture.

Mission de ce bureau: superviser l'application par l'exécutif local de la nouvelle loi de sécurité imposée la semaine dernière par Pékin, laquelle prévoit de punir la subversion, le terrorisme, le séparatisme et la collusion avec des forces étrangères.

« Au lieu de diminuer les libertés individuelles la loi de sécurité nationale va ramener la stabilité. Au lieu de créer de la peur, la loi va rassurer et va permettre aux Hong-Kongais de revenir à une vie normale paisible. Hong Kong devrait retrouver son statut de l’une des villes les plus sûres du monde », a déclaré la veille de la cérémonie cette dernière, dénoncée par ses adversaires comme étant une marionnette de Pékin.

Après les manifestations monstres de 2019 contre l'influence de Pékin, le régime du président Xi Jinping a annoncé en juin une loi sur la sécurité nationale à Hong Kong, perçue par l'opposition démocrate locale comme un moyen de la réduire au silence. Rares sont ceux qui osent croire à une version optimiste des choses, explique notre correspondante Florence de Changy, car pour la plupart des Hongkongais cette loi marque bel et bien la fin de leurs libertés.

Désormais, le drapeau chinois flotte devant le bâtiment hongkongais qui servira de bureau de sécurité nationale.
Désormais, le drapeau chinois flotte devant le bâtiment hongkongais qui servira de bureau de sécurité nationale. REUTERS/Tyrone Siu

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.