Accéder au contenu principal

Coronavirus: grève dans un hôpital japonais lié à une baisse de salaires

Un personnel soignant dans un hopital à Yokohama au Japon (image d'illustration).
Un personnel soignant dans un hopital à Yokohama au Japon (image d'illustration). REUTERS/Kim Kyung-Hoon
Texte par : RFI Suivre
1 mn

Pour la première fois depuis le début de l'épidémie de coronavirus au Japon, le personnel médical d'un hôpital de Tokyo s'est mis en grève contre la réduction des salaires. Selon une fédération de syndicats du personnel médical, un tiers des établissements médicaux japonais ont pris des mesures d'économies semblables.

Publicité

Avec notre correspondant à Tokyo, Frédéric Charles

Le personnel médical de l'hôpital de Funabashi Futawa en bordure de Tokyo a fait grève durant une journée, sans compromettre les soins aux patients, pour protester contre la réduction des bonus d'été.

Yuko Yanagisawa, une femme médecin, explique que ces trois derniers mois le personnel a dû fabriquer soi-même des masques de protection pour apprendre maintenant que leurs salaires vont diminuer.

Des infirmières qui menacent de démissionner

Les deux tiers des hôpitaux japonais sont déficitaires depuis l'épidémie de coronavirus. Les patients évitent de les fréquenter par crainte des infections. Selon le syndicat de l'Hôpital de l'université de médecine pour femmes de Tokyo, les bonus d'été ont été annulés. Des centaines d'infirmiers menacent de démissionner.

Les bonus versés deux fois par an représentent entre un et deux mois de salaire. Le gouvernement aide les hôpitaux les plus touchés par l'épidémie à rémunérer leur personnel. Mais ce n'est pas suffisant. Et certains établissements sont menacés de faillite.

►À lire aussi : Reportage - Au Japon: l’application de traçage remporte un grand succès

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.