La Chine renoue avec la croissance, mais la précarité menace son économie

Usine de composants SMC à Pékin, en Chine, le 13 mai 2020.
Usine de composants SMC à Pékin, en Chine, le 13 mai 2020. REUTERS/Thomas Peter

La Chine renoue avec la croissance. Au deuxième trimestre, le Produit intérieur brut (PIB) chinois a bondi de 3,2%, selon le Bureau national des statistiques, après son plus mauvais résultat enregistré en début d'année. Un succès salué par l'agence de notation financière Fitch.

Publicité

Le rebond de l'économie chinoise est dû au succès du pays dans la gestion de la crise sanitaire, mais aussi à une politique volontariste du gouvernement, estime Fitch. Et pour soutenir une économie fragilisée, Pékin a décidé de laisser filer le déficit public cette année à 3,6% du PIB, contre 2,8%, l'an dernier.

Certes, la croissance au deuxième trimestre rebondit, mais tous les voyants ne sont pas au vert. Les ventes de détail sont toujours en repli. Ralentissement aussi du côté des exportations, un pilier de l'économie chinoise, alors que les principaux partenaires commerciaux de Pékin sont toujours aux prises avec le coronavirus.

Quelle capacité à réduire le chômage ?

En revanche, la production manufacturière a réalisé le mois dernier sa meilleure performance depuis le début de l'année, avec une progression de 4,8% sur un an.

Selon les spécialistes, le plus gros risque pour les autorités chinoises serait leur incapacité de réduire le chômage et la précarité, qui menacent la stabilité sociale du pays et pourraient mettre en péril l'ambitieuse promesse du président chinois d'éradiquer l'extrême pauvreté en 2020.

►À lire aussi : Chine: malgré le coronavirus, le secteur manufacturier progresse en mai 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail