Accéder au contenu principal

La Malaisie intercepte 1864 tonnes de déchets illégaux en provenance de Roumanie

Le port de Tanjung Pelepas où les autorités malaisiennes ont découvert 110 conteneurs de déchets illégaux en provenance de Roumanie.
Le port de Tanjung Pelepas où les autorités malaisiennes ont découvert 110 conteneurs de déchets illégaux en provenance de Roumanie. TENGKU BAHAR / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le coronavirus a fermé les frontières de bon nombre de pays, mais n’a pas arrêté les flux de déchets sur la planète. Les autorités malaisiennes viennent ainsi de découvrir une cargaison de taille inédite de déchets illégaux, mais aussi toxiques, en provenance de Roumanie.

Publicité

Avec notre correspondante à Kuala Lumpur, Gabrielle Maréchaux

Vu de l’extérieur, rien d’anormal dans ces 110 conteneurs au milieu du port de Tanjung Pelepas qui en compte des milliers. Mais à l’intérieur, les autorités ont découvert 1 864 tonnes de poussières de four à arc électrique, un déchet issu de la production d'acier qui contient plusieurs métaux lourds toxiques comme le zinc, le cadmium et le plomb.

Ce genre de cargaison aussi illégale que dangereuse est devenu une trouvaille courante des ports malaisiens et indonésiens, depuis que la Chine a décidé d’arrêter d’importer des déchets en 2018. 

Mais la taille de ce chargement en provenance de Roumanie est inédite et les autorités malaisiennes n’ont pas tardé à riposter en demandant à Interpol d’enquêter sur cette cargaison mais aussi à la Roumanie de rapatrier ses déchets. 

Une demande qui n’est pas non plus une première. En Janvier 2020, 150 conteneurs chargés de plastiques illégaux cette fois-ci avaient été rapatrié vers l’Europe et l’Amérique du Nord. Les autorités malaisiennes avaient alors assuré « notre pays n’est pas la décharge du monde ». 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.