Accéder au contenu principal

Singapour: une recrudescence de la dengue inquiète

Le moustique Aedes Aegypti est celui mis en cause dans les épidémies de dengue. (Illustration).
Le moustique Aedes Aegypti est celui mis en cause dans les épidémies de dengue. (Illustration). Wikimedia Commons GNU 1.2 Muhammad Mahdi Karim
Texte par : RFI Suivre
2 mn

À Singapour, la pandémie de coronavirus n’est pas la seule que combattent désormais les autorités. Une résurgence inquiétante de dengue menace également ce petit État et toute l'Asie du sud-est. La semaine dernière, un record de nouveau cas a été atteint avec 1 733 personnes infectées à Singapour.

Publicité

De notre correspondante en Asie du sud-est, Gabrielle Maréchaux

C’est une maladie que Singapour est habituée à combattre, mais qui se présente cette année sous une forme assez inédite, raconte Eng Eong Ooi, spécialiste singapourien de la dengue. « On assiste à l’émergence d’un nouveau type de dengue. Il y a en fait quatre types de dengue que l’on appelle simplement dengue 1, 2, 3 et 4. Généralement, ce sont les dengues 1 et 2 qui sont les plus répandues. Mais cette année, c’est la dengue 3 qui est la plus courante et le niveau d’immunité est donc très bas. »

Le confinement favorise les moustiques

Autre nouveauté cette année, les mesures de distanciations sociales ou de confinement qui avantagent les moustiques. « Les moustiques qui transmettent la dengue sont parfaitement adaptés aux environnements domestiques : ils se reproduisent dans les maisons, ils se nourrissent presque exclusivement de sang humain et ils se nourrissent pendant la journée. Quand l’économie fonctionne normalement, la plupart des adultes sont au travail pendant la journée. Mais désormais, on passe plus de temps à la maison pendant la journée et cela correspondant aux tendances de la dengue : en temps normal, ce sont ceux qui passent plus de temps à la maison, les enfants, les mères au foyer qui attrapent la dengue. »

En 2020, près de 20 000 Singapouriens ont déjà attrapé la dengue.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.