Accéder au contenu principal

Coronavirus: en Australie, les travailleurs précaires sont les plus exposés

En Australie, à Melbourne, les travailleurs précaires sont les plus exposés au coronavirus, selon une enquête (photo d'illustration).
En Australie, à Melbourne, les travailleurs précaires sont les plus exposés au coronavirus, selon une enquête (photo d'illustration). William WEST / AFP
Texte par : RFI Suivre
3 mn

L'Australie a enregistré ce lundi plus de 300 cas supplémentaires de Covid-19. La pandémie progresse surtout dans l'État de Victoria avec 19 morts supplémentaires en une seule journée. Melbourne est devenue l'épicentre de la deuxième vague qui frappe le pays. Une enquête publiée par The Sunday Age montre que les disparités sociales en Australie jouent fortement dans la propagation du virus. Les quartiers pauvres sont en première ligne.

Publicité

En Australie, Melbourne s'est confinée à nouveau début juillet. Un couvre-feu a été imposé. Des mesures strictes ont commencé à porter leurs fruits. Le nombre de contaminations diminue. Mais les disparités sociales jouent fortement dans la propagation du virus selon une enquête menée par The Sunday Age.

Tous les habitants de Melbourne ne sont pas égaux face à la pandémie. C'est l'une des conclusions que tire Marcus Spiller, économiste et urbaniste australien, après avoir réalisé une cartographie des secteurs les plus touchés par le covid-19 à Melbourne.

Les travailleurs précaires fortement touchés

« Les zones les plus à risque sont les banlieues désindustrialisées, avec une forte proportion de logements sociaux. Majoritairement dans le nord et l'ouest de Melbourne. Ce sont des zones où les ménages assument plusieurs emplois en même temps pour tenter de joindre les deux bouts sur un marché du travail dérégulé », constate Marcus Spiller.

Pour lui, les travailleurs précaires sont les plus à risque. « Depuis plusieurs années, on constate une précarisation du marché du travail. Aujourd'hui les contrats précaires représentent plus de 20 % de la main d'oeuvre. Ce sont par exemple les services à la personne, les agents de nettoyage, les gardiens, les vendeurs au détail », ajoute-t-il.

Il note qu'avec le coronavirus « ces travailleurs courent plus de risque étant donné qu'ils sont amenés à se déplacer davantage et à rentrer en contact avec plus de gens ». Le Covid-19 aggraverait donc les inégalités sociales en Australie. D'autant plus que ces emplois sont occupés majoritairement par des travailleurs migrants, et bien souvent, des femmes.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.