Accéder au contenu principal

Coronavirus: la Chine teste des vaccins sur des personnes à risque

La Chine teste depuis plusieurs mois un vaccin sur les personnes à risque (photo d'illustration).
La Chine teste depuis plusieurs mois un vaccin sur les personnes à risque (photo d'illustration). NOEL CELIS / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

La Chine teste depuis juillet des vaccins contre le Covid auprès de groupes à risques, et notamment des employés de compagnies d’État voyageant à l’étranger. L’objectif vise à renforcer l’immunité des groupes à risques, a fait savoir un responsable de la commission nationale chinoise de la santé.

Publicité

De notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde

Cette confirmation dans les médias officiels intervient quelques jours après l’affaire des « vaccinés » de Papouasie-Nouvelle-Guinée. Des employés chinois d’une compagnie minière ont été bloqués à leur descente d’avion selon The Australian.

L’immigration papouasienne découvrant alors que ces derniers risquaient de présenter un résultat positif au dépistage du SARS-Cov-2, après avoir reçu une dose de vaccin contre la pneumonie virale le 10 août dernier. Ces tests de vaccins au stade expérimental ont en réalité commencé le 22 juillet affirme le Global Times sur son compte Twitter.

Un vaccin d'ici la fin de l'année ?

Les personnels soignants sont concernés, les employés des marchés alimentaires, le secteur des transports et des services, ainsi que des salariés des entreprises publiques qui sont amenés à voyager à l’étranger.

L’objectif est de « renforcer l’immunité des groupes à risques », assure Zheng Zhongwei, mais aussi « de prévenir une nouvelle vague Covid-19 à l’automne ou cet hiver », a expliqué devant la télévision centrale de Chine, le directeur du centre de développement pour la science et les technologies médicales de la Commission nationale de la santé et responsable de la coordination des ressources étatiques pour la mise au point d’un vaccin contre le nouveau coronavirus.

Pékin avait déjà annoncé la distribution de sérum en phase d’essai à des soldats de l’armée populaire de libération au mois de juin. L’une des grandes compagnies pharmaceutiques d'État chinoise a promis en début de semaine que son vaccin serait prêt avant la fin de cette année (Sixththones).

►À lire aussi : Coronavirus: la Chine connaît un record de nouveaux cas depuis trois mois

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.