Accéder au contenu principal
REPORTAGE

Coronavirus: après un mois sans contamination à Pékin, retour presque à la normale

Vendeurs attendant les clients au marché de Xinfadi, au sud de Pékin.
Vendeurs attendant les clients au marché de Xinfadi, au sud de Pékin. NOEL CELIS / AFP
Texte par : RFI Suivre
5 mn

Ce mercredi 16 septembre marque le premier mois sans cas de Covid-19 local en Chine, 40 jours sans contamination dans la capitale chinoise. Reportage sur ce retour presque à la normale.

Publicité

Avec notre correspondant à PékinStéphane Lagarde

C’est un ballet de plateaux roulants qui entrent et qui sortent du marché de Xinfadi, au sud de Pékin. Après 40 jours sans cas local de contamination dans la capitale chinoise, les dizaines de milliers de commerçants qui fréquentent les lieux ont presque oublié le foyer d’infection né sur la foire agricole il y a trois mois.

Certains étals restent toutefois fermés, explique un gardien à l’un des checkpoints. Les accès sont toujours filtrés, et les chariots sont tirés par des gilets de couleurs numérotés, bleus pour les personnels du marché, rouges pour les vendeurs et jaunes pour les acheteurs comme Zhang Tianyi, 42 ans. « Je suis venu pour acheter des légumes que je revends aux restaurants de mon village, explique-t-il. Pour entrer, je dois porter mon gilet et présenter mon pass, mais pour le reste, tout est normal. J’ai perdu de l’argent pendant l’épidémie. Maintenant, c’est revenu comme avant. »

Confiance retrouvée

Signe de la confiance retrouvée, les deux enfants de M. Zhang, cartables sur le dos et tout juste sortis de l’école, l’accompagnent dans sa tournée au marché. Les affaires ont repris. Un périphérique plus au centre, sur de petites chaises à l’entrée des magasins, les mégaphones s’époumonent, et les restaurant font le plein.

« Nous n’avons plus de tables », confie la serveuse de cet estaminet aux lanternes rouges dans les ruelles du vieux Pékin. En dehors des palissades des travaux sur le boulevard, les quartiers ne sont plus verrouillés, affirme encore cette résidente, sourire sous le masque : « On a retrouvé notre vie de quartier, ça fait du bien. La municipalité a bien travaillé contre le virus, mais comme vous pouvez le voir, les gens restent prudents. On porte des masques dans les magasins. On était en guerre contre l’épidémie, on fait toujours attention. En tant que Chinois, on a confiance dans l’avenir. Et vous ? Comment ça va l’Europe ? L’Angleterre, la France ? »

Signe encore d’une certaine normalisation, la disparition des thermomètres à l’entrée des commerces, et les supermarchés qui restent ouverts à la nuit tombée. Ouverts un temps jusqu’à 16 heures, ils ferment aujourd’hui leurs portes à 21 h 30.

►À lire aussi : Chine: à Pékin, une rentrée scolaire très attendue après le coronavirus

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.