Accéder au contenu principal

Japon: un site internet pour signaler les excès de bureaucratie victime de son succès

Le ministre japonais de la Réforme administrative Taro Kono à Tokyo le 16 septembre 2020.
Le ministre japonais de la Réforme administrative Taro Kono à Tokyo le 16 septembre 2020. AP Photo/Eugene Hoshiko
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le nouveau ministre japonais de la Réforme administrative, Taro Kono, est contraint de suspendre la plateforme en ligne qu’il venait de créer pour permettre aux Japonais de signaler des excès de la bureaucratie tant les plaintes reçues en 24 heures sont nombreuses, jusqu’à bloquer la plateforme.

Publicité

Avec notre correspondant à Tokyo, Frédéric Charles

À peine nommé, le ministre japonais de la Réforme administrative a demandé aux Japonais de lui envoyer des informations sur les réglementations inutiles qui entravent leur travail. Il a ainsi promis de lire chacune de leurs plaintes. Pour ce faire, il a créé une plateforme en ligne pour les recevoir. En 24 heures, la plateforme a croulé sous des milliers de courriels et est désormais victime de son succès.

Taro Kono a alors été contraint de suspendre l’opération. « J’ai reçu beaucoup plus de courriels que ce à quoi je m’attendais », a-t-il expliqué. Le Japon est le pays au monde le plus réglementé. La bureaucratie contrôle la vie des gens dans les plus petits détails, et s’acharne à la compliquer. D’autant plus que toutes les procédures administratives se font sur papier. 

L’administration publique japonaise accuse un retard considérable dans les technologies numériques par rapport à d’autres pays. Elle exige encore que toutes les communications lui soient adressées par fax. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.