Accéder au contenu principal

Australie: la bataille pour sauver près de 200 dauphins échoués dans une baie

Des volontaires tentent de sauver des cétacés échoués dans la baie de Macquarie Harbour, en Tasmanie, le 22 septembre.
Des volontaires tentent de sauver des cétacés échoués dans la baie de Macquarie Harbour, en Tasmanie, le 22 septembre. Bilal Rashid via REUTERS
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Course contre la montre pour sauver 160 dauphins-pilotes qui se sont retrouvés coincés dans une baie reculée de Tasmanie, la grande île du sud du pays. À l’origine, 270 de ces cétacés s’étaient échoués, mais un tiers d’entre eux ont péri entretemps.

Publicité

Les dauphins-pilotes sont entrés dans une baie sauvage de l’ouest de la Tasmanie, Macquarie Harbour, qui s’est refermée sur eux comme un piège quand ils se sont échoués sur ses bancs de sable.

Ces échouages sont communs sur l’île, mais pas dans de telles proportions, en tout cas, pas ces dix dernières années. Cette fois-ci, selon le quotidien local The Age, les sauveteurs parlent d’un véritable « cimetière » de ces mammifères, qui peuvent atteindre les trois tonnes et les sept mètres de long.

Une soixantaine de volontaires participent aux opérations de sauvetage, qui devraient durer plusieurs jours. La météo ne joue pas en leur faveur - froid, humidité, marée irrégulière. Mais cela est favorable aux cétacés et leur permet de tenir plus longtemps, d’autant qu’ils sont partiellement sous l’eau.

Pour en sauver le plus possible, les sauveteurs doivent toutefois sélectionner les plus accessibles et ceux qui paraissent être en meilleure santé. Mais une fois sortis de la baie, il faut aussi éviter qu’ils y reviennent pour rejoindre leurs congénères, au lieu de repartir en haute mer. Ce sont, en effet, des animaux très sociables.

Le phénomène est difficile à comprendre. S’ils s’y sont retrouvés, c’est peut-être parce qu’ils chassaient trop près des côtes, mais aussi peut-être parce qu’ils ont suivi un ou deux des leurs qui s’étaient échoués.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.