Accéder au contenu principal

Malgré le Covid-19, le Japon «déterminé» à organiser les Jeux olympiques en 2021

Le Premier ministre japonais Yoshihide Suga prend la parole lors d'une conférence de presse à Tokyo, Japon, le 16 septembre 2020.
Le Premier ministre japonais Yoshihide Suga prend la parole lors d'une conférence de presse à Tokyo, Japon, le 16 septembre 2020. Carl Court/Pool via REUTERS
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le nouveau Premier ministre japonais Yoshihide Suga affirme être « déterminé » à accueillir les Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo en 2021, malgré la pandémie qui a causé cette année leur report.

Publicité

De notre correspondant à Tokyo,  Frédéric Charles

Dans un message vidéo diffusé a l'occasion de l'Assemblée générale des Nations unies, le chef du gouvernement japonais a ajouté que les Jeux seront organisés, l'été prochain en toute sécurité comme « preuve de la victoire de l'humanité sur la pandémie ». Mais il y a encore beaucoup de questions sans réponses sur l'organisation des JO à Tokyo. Et les Japonais, dans leur majorité, ne sont pas favorables à leur tenue.

Les JO de Tokyo ont perdu leur magie au Japon. Selon des sondages, moins de la moitié des Japonais sont favorables à leur tenue l'été prochain. Plus de la moitié des sponsors japonais hésitent à maintenir leurs engagements. Ces entreprises sont censées apporter 3 milliards d'euros au total, soit près de la moitié des recettes attendues de l'évènement.

Les spécialistes japonais des maladies infectieuses sont, eux, très pessimistes. Kentaro Iwata pense que, à supposer que le Japon puisse contrôler la maladie d'ici l'été 2021, cela ne pourra pas se faire partout sur l'ensemble de la planète. Comment, alors, faire venir à Tokyo des sportifs de 206 pays ?

Aujourd'hui, les organisateurs japonais disent qu'il est possible de tenir les Jeux avec le virus et sans vaccin. Plus de 11 000 athlètes sont attendus.

Les dépenses pour les Jeux de Tokyo ont plus que triplé, passant de plus de 12 milliards d'euros officiellement, a près de 30 milliards d'euros, selon d'autres estimations. Dans la détermination du Premier ministre japonais Yoshihide Suga à accueillir les Jeux, il y a, avant tout, des raisons financières.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.