Accéder au contenu principal

Covid-19 en Indonésie: «On a toujours pas atteint le pire»

Sur un marché traditionnel à Jakarta, le 23 septembre.
Sur un marché traditionnel à Jakarta, le 23 septembre. REUTERS/Willy Kurniawan
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Depuis le début de la pandémie mondiale, l'Indonésie inquiète les observateurs, avec des mesures prises très tardivement et toujours partielles, censées protéger l'économie du pays. Six mois après les premiers cas officiels, les épidémiologistes tâchent d'attirer l'attention des autorités, en assurant que le virus est bien plus diffus que ne le laissent penser les chiffres officiels, et pas prêt de s'éteindre. 

Publicité

Avec notre correspondante régionaleGabrielle Maréchaux

Voilà six mois que l’épidémiologiste Dicky Budiman regarde la pandémie de coronavirus devenir de plus en plus incontrôlable dans son pays. Pourtant avec plus de 10 000 îles, le 4e pays le plus peuplé au monde disposait d’un atout conséquent pour endiguer le coronavirus, explique-t-il : « L’Indonésie, car c’est un pays archipel dispose d’un sacré avantage : ses îles sont des barrières naturelles, et sont en situation de confinement naturel, mais pour tirer profit de cet atout, il aurait fallu agir convenablement dès le tout début de l’épidémie. »

Et avec aujourd’hui le taux de tests le plus bas dans les pays ayant dépassé la barre des 100 000 cas, l’Indonésie semble loin d’avoir atteint le pic de l’épidémie.

«  On a toujours pas atteint le pire, si on prend par exemple l’île de Java, qui est aujourd’hui l’épicentre de la pandémie, un premier pic ne sera vraisemblablement atteint qu’entre janvier et mars 2021 » prévient Dicky Budiman.

En l’absence de test suffisants et de confinement total, le docteur Budiman observe ainsi une Indonésie qui n’a ni réussi à endiguer la pandémie avec un nombre réels de morts vraisemblablement trois fois supérieur aux chiffres officiels, ni à établir un début d’immunité collective avec un taux d’Indonésiens immunisés qu’il estime à seulement 5%.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.