Accéder au contenu principal

Kirghizistan: la Commission électorale annule les résultats des législatives

Des manifestants devant le bâtiment du siège du gouvernement à Bichkek, le 6 octobre.
Des manifestants devant le bâtiment du siège du gouvernement à Bichkek, le 6 octobre. REUTERS/Vladimir Pirogov
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Des scènes de chaos et de violences ont agité Bichkek, capitale du Kirghizistan, pays pauvre de l'Asie centrale et ex-République soviétique. Au moins un mort et plus d'une centaine de blessés sont à déplorer au terme des émeutes survenues après des élections qui ont vu la victoire du camp présidentiel. Un résultat contesté par les manifestants, qui viennent d’obtenir gain de cause avec l'annulation des résultats des législatives.

Publicité

La Commission électorale a annulé, mardi 6 octobre, les résultats des élections législatives, comme le réclamaient des milliers de manifestants rassemblés sur la place centrale Alo-Too depuis lundi. Ils contestent la victoire des deux partis favorables au président actuel, Sooronbay Jeenbekov, qu’ils accusent d’avoir acheté des votes à grande échelle. Une allégation jugée crédible par le chef de la mission de l’OSCE (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe), Thomas Boserup, venu observer ces élections.

La nuit dernière a été chaotique à Bichkek avec des manifestants qui ont escaladé les grilles des bâtiments officiels et même envahi ce que les Kirghizes appellent la « Maison Blanche », c’est-à-dire le siège du gouvernement. Une foule en colère a pris d’assaut le Parlement et libéré de prison l’ex-président Almazbek AtambaÏev et d’autres opposants.

Le président Sooronbay Jeenbekov dit contrôler la situation. Il assure avoir donné l’ordre de ne pas ouvrir le feu et de ne pas faire couler le sang. Un ordre que la police a visiblement ignoré. Bichkek a déjà connu deux révolutions, en 2005 et 2010, les manifestants avaient réussi à chasser du pouvoir les autorités en place, accusées de corruption.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.