Accéder au contenu principal

Pakistan: l'opposition organise une manifestation monstre contre le Premier ministre

Maryam Nawaz, organisatrice de la manifestation à Gujranwala et leader de l'opposition, s'apprêtant a participé à une autre manifestation à Lahore, ce vendredi 16 octobre 2020.
Maryam Nawaz, organisatrice de la manifestation à Gujranwala et leader de l'opposition, s'apprêtant a participé à une autre manifestation à Lahore, ce vendredi 16 octobre 2020. AP Photo/K.M. Chaudary
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Une grande manifestation a été organisée ce vendredi à Gujranwala par l’opposition contre le Premier ministre Imran Khan. Une alliance de 11 partis est à l’origine de cette mobilisation qui réclame la démission du Premier ministre.

Publicité

Avec notre correspondante à Islamabad,  Sonia Ghezali

Des milliers de personnes y participent et sont déjà rassemblées dans le stade Jinnah de la cinquième plus grande ville du pays. Pourtant des conteneurs et des camions bloquent les entrées de la ville de Gujranwala. Mais cela n’empêche pas les manifestants de rejoindre le point de rassemblement de la manifestation. Certains ont fait plusieurs heures de route pour y participer.

« Respectez nos votes »

C’est le premier rassemblement du PDM, le mouvement démocratique pakistanais, une alliance de 11 partis opposés au Mouvement du Pakistan pour la Justice, le parti du Premier ministre Imran Khan.

Pour eux, le Premier ministre a été choisi et n'a pas été élu. « Respectez nos votes », scandent les manifestants dans les cortèges. L’opposition accuse Imran Khan d’être arrivé au pouvoir par la fraude, appuyé par l’establishment, c’est-à-dire, la puissante armée pakistanaise.

Cette mobilisation massive intervient deux ans après l’arrivée au pouvoir d’Imran Khan. « Nous voulions que le peuple du Pakistan comprenne que le Premier ministre est arrivé au pouvoir par la fraude, mais qu’il est aussi incompétent » répètent les organisateurs du rassemblement. La manifestation est notamment dirigée par Maryam Nawaz, la vice-présidente du parti PML-N. Elle est la fille de l'ancien Premier ministre Nawaz Sharif, condamné plusieurs fois par la justice pakistanaise.

Les organisateurs dénoncent par ailleurs une campagne d’intimidation des autorités après l’arrestation de plusieurs membres de l’opposition. Au début du mois, le chef du PML-N et frère de l’ancien Premier ministre a été arrêté pour blanchiment d’argent. Ce sont de fausses accusations selon l’opposition.

►À lire aussi : Pakistan: Imra Khan fait scandale en qualifiant Ben Laden de « martyr »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.