Accéder au contenu principal

Les manifestants thaïlandais s'inspirent des méthodes hongkongaises

Dans les rues, les Thaïlandais adaptent la stratégie des Hongkongais et invitent la foule à se déplacer tout au long de l’après-midi pour éviter les affrontements avec les forces de l’ordre et les arrestations de leurs militants.
Dans les rues, les Thaïlandais adaptent la stratégie des Hongkongais et invitent la foule à se déplacer tout au long de l’après-midi pour éviter les affrontements avec les forces de l’ordre et les arrestations de leurs militants. AP Photo/Sakchai Lalit
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le mouvement étudiant ne désarme pas en Thaïlande. Des dizaines de milliers de jeunes étaient dans les rues de Bangkok samedi 17 octobre pour réclamer le départ du gouvernement et une réforme de l’institution monarchique. Face au gouvernement, les militants ont changé de stratégie. 

Publicité

Avec notre correspondante à BangkokCarol Isoux

Les organisateurs avaient annoncé les rendez-vous des manifestations au dernier moment, à plusieurs endroits de la ville pour disperser les effectifs de police. Répondant à leur appel sur les réseaux sociaux, des milliers de jeunes ont afflué en quelques instants. 

Inspirés des méthodes des manifestants hongkongais, les Thaïlandais adaptent leur stratégie et invitent la foule à se déplacer tout au long de l’après-midi pour éviter les affrontements avec les forces de l’ordre et les arrestations de leurs militants. « Hier, la police a utilisé des canons à eau contre nous avec des produits irritants, des gaz lacrymogènes et nous, pour nous défendre, on n’avait pas d’armes, que des parapluies. Alors il faut qu’on soit plus intelligents. Un gouvernement comme ça qui emploie la force face à des manifestants désarmés, qu’est-ce qu’on peut faire ? », explique une manifestante. 

La tension reste élevée dans les rues de Bangkok. À la tombée de la nuit, des casques, des masques et des lunettes anti-gaz lacrymogènes ont été distribuées gratuitement à la foule dans l’intention de se préparer à d’éventuel affrontements avec la police. Si la journée de samedi s’est achevée sans violences, les organisateurs promettent une nouvelle journée de mobilisation ce dimanche.

À écouter: La monarchie thaïlandaise contestée par la jeunesse du pays

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.