Accéder au contenu principal

États-Unis: Donald Trump a un compte en banque en Chine, selon le New York Times

Le président américain Donald Trump lors d'un meeting de campagne pour la présidentielle du 3 novembre, à Erie (Pennsylvanie) le 20 octobre 2020.
Le président américain Donald Trump lors d'un meeting de campagne pour la présidentielle du 3 novembre, à Erie (Pennsylvanie) le 20 octobre 2020. AP Photo/Gene J. Puskar
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Le président américain possède un compte en banque en Chine où il a tenté pendant des années de réaliser des affaires, tout en se posant en véritable adversaire de Pékin, contrairement, dit-il, à son rival démocrate Joe Biden, a affirmé le quotidien new-yorkais ce mardi 20 octobre.

Publicité

Le magnat de l'immobilier a maintenu le bureau qu'il avait ouvert en Chine avant d'être élu, pendant toute la durée de son mandat présidentiel. Il a tenté un partenariat avec une importante société chinoise contrôlée par l’État, assure le New York Times.

Le président américain a également conservé un compte bancaire en Chine, jusque-là inconnu et non rendu public. Or ce compte est contrôlé par l'une de ses sociétés, la Trump International Hotels Management, selon une analyse de ses déclarations fiscales, vues par le quotidien new-yorkais.

Selon l'une de ces déclarations, la société a payé en Chine 188 561 dollars d'impôts lorsqu'elle s'efforçait entre 2013 et 2015 de conclure des accords de licence commerciale. L'avocat du groupe Trump, Alan Garten, a indiqué que cette société avait « ouvert un compte auprès d'une banque chinoise, ayant des bureaux aux États-Unis, afin de payer ses impôts ». « Aucun accord, transaction ou autre activité commerciale ne s'est concrétisé et, depuis 2015, ce compte est resté inactif », a-t-il affirmé, cité par le journal.

« Faible avec la Chine »

Donald Trump s'est lancé dans une guerre commerciale et diplomatique avec la Chine, affirmant être le seul véritable défenseur des intérêts américains face au géant chinois. Mais cette révélation bat en brèche les efforts du président qui s'applique à dépeindre son adversaire démocrate Joe Biden comme le candidat « faible avec la Chine ». Au contraire, l'ancien vice-président de Barack Obama n'affiche aucun revenu ni lien d'affaire avec l'Empire du milieu dans ses déclarations fiscales.

Donald Trump a, lui, investi au moins 192 000 dollars dans cinq sociétés créées pour développer des projets en Chine durant la dernière décennie, affirme le journal de New York. Depuis 2010, elles ont déclaré plus de 97 400 dollars.

Ces nouvelles révélations s'ajoutent à la première salve d'informations sur les comptes de Donald Trump. Le New York Times avait détaillé la façon dont le président avait quasiment échappé à l'impôt depuis vingt ans, dans la mesure où il déclarait des pertes supérieures à ses revenus. Ainsi, en 2016, année de son élection à la Maison Blanche, et en 2017, l'ancien magnat de l'immobilier n'a payé que 750 dollars de taxes fédérales.

À lire aussi : Présidentielle américaine: Trump peut-il perdre l'État-clé du Michigan ?

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.