Accéder au contenu principal

Le président du CIO confiant sur la tenue des JO à Tokyo avec spectateurs

Le président du Comité international olympique, Thomas Bach, et le président du Comité d'organisation des JO de Tokyo, Yoshiro Mori, le 16 novembre 2020.
Le président du Comité international olympique, Thomas Bach, et le président du Comité d'organisation des JO de Tokyo, Yoshiro Mori, le 16 novembre 2020. (Du Xiaoyi/Pool Photo via AP)
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le président du Comité international olympique, Thomas Bach, a effectué un voyage à Tokyo en avion privé depuis la Suisse pour rencontrer le Premier ministre japonais Yoshihide Suga. Le patron du CIO  a exprimé sa conviction que les épreuves pourraient se dérouler au Japon en la présence de spectateurs. Les Japonais, dans leur majorité, restent très sceptiques quant à la tenue des Jeux.

Publicité

De notre correspondant à Tokyo,  Frédéric Charles

Le président du Comité international olympique, Thomas Bach, dit à Tokyo que les Jeux pourraient avoir lieu l'an prochain en présence de spectateurs. La semaine dernière, Tokyo a organisé un tournoi de gymnastique à titre d'essai. Avec des règles très strictes: les sportifs étrangers ont dû s'isoler avant le départ, ils ont été testés tous jours sur place, et ils se sont déplacés sous haute surveillance. Les spectateurs ont été soumis à des restrictions: port du masque, désinfection des mains, interdiction de crier pour ne pas répandre des postillons.

Le Premier ministre japonais,Yoshihide Suga, se dit déterminé à accueillir les Jeux même avec le virus pour remonter le moral du monde entier grâce aux exploits sportifs de ses participants. Une décision définitive de les tenir ne sera pas prise avant le printemps prochain.

L'enthousiasme pour un tel évènement au Japon est au plus bas. Selon des sondages, 80% des Japonais ne veulent pas des Jeux, 60% des sponsors ne se sont pas encore engagés à prolonger leurs contrats d'un an.

Les responsables de la santé publique craignent de laisser entrer 15 000 athlètes au Japon, éventuellement aussi des spectateurs étrangers alors que le virus continue de se propager. Pour les Japonais qui ne pourront pas assister aux Jeux l'an prochain, le remboursement de leurs billets a commencé.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.