Accéder au contenu principal

Australie: treize militaires radiés pour des exactions commises en Afghanistan

Le chef des Forces de défense australiennes, le général Angus Campbell révèle les conclusions de l'enquête visant les militaires incriminés. Le 19 novembre 2020.
Le chef des Forces de défense australiennes, le général Angus Campbell révèle les conclusions de l'enquête visant les militaires incriminés. Le 19 novembre 2020. AP - Mick Tsikas
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Treize soldats australiens, membres de forces spéciales, vont être limogés. C’est ce qu’a annoncé vendredi 27 novembre le chef de l’armée, une semaine après la publication d’un rapport révélant des atrocités commises en Afghanistan, entre 2009 et 2013. Une période durant laquelle au moins 39 civils et prisonniers afghans, parmi lesquels des enfants, ont été abattus en dehors de tout cadre légal.

Publicité

Avec notre correspondant à Sydney,  Grégory Plesse

Après les révélations, voici l’heure des premières sanctions. Le chef de l’armée australienne, le lieutenant général Rick Burr, a annoncé vendredi l’évincement de 13 soldats membres des SAS, le corps d’élite de l’armée de terre australienne. 

Ces soldats auraient commis des exactions lors de leur déploiement en Afghanistan au sein de la coalition emmenée par les États-Unis. Ils pourraient à ce titre être également poursuivis par la justice pour crimes de guerre. C’est en tout cas la recommandation faite par le rapporteur de cette enquête qui aura duré quatre ans.

Mais cette étape suivante pourrait prendre plusieurs années. L’enquête administrative, révélée la semaine dernière, devait seulement établir s’il était probable que des crimes de guerre aient été commis. Dans le cadre d’un procès pénal, il faudra le démontrer au-delà du doute raisonnable.

Pour ce qui est des limogeages, les soldats concernés ont 14 jours pour faire appel de la décision. L’état-major australien a d’ores et déjà annoncé que les 3 000 soldats décorés pour leur action en Afghanistan allaient se voir retirer leurs médailles.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.