Accéder au contenu principal
Reportage

Pakistan: l'éléphant Kaavan sauvé de la maltraitance grâce au soutien de la chanteuse Cher

L'éléphant Kaavan est devenu le symbole de la maltraitance des animaux au Pakistan.
L'éléphant Kaavan est devenu le symbole de la maltraitance des animaux au Pakistan. AFP - AAMIR QURESHI
Texte par : RFI Suivre
5 mn

Éléphant maltraité pendant plus de trente ans au zoo d'Islamabad, Kaavan va être transféré au Cambodge. Le résultat d’une longue campagne menée par une ONG autrichienne de défense des droits des animaux appuyée par la chanteuse américaine Cher, qui a beaucoup milité pour Kaavan. 

Publicité

Après plusieurs tentatives, tiré par une dizaine d’hommes grâce à des cordes attachées à ses pattes arrières, Kaavan est enfin entré dans le caisson métallique, rapporte notre correspondante à Islamabad, Sonia Ghezali. « Je suis tellement heureuse, déclare Zenobia. C’est le plus heureux jour de ma vie et de celle de Kaavan, bien sûr. J’espère qu’il aura une merveilleuse vie au Cambodge. Personne ne le torturera là-bas. »

Enseignante, Zenobia est venue assister au départ de Kaavan. Cette défenseure des animaux visite le zoo d’Islamabad depuis sa plus tendre enfance. « Je me souviens que quand il était enfant, les gens le montaient, raconte-t-elle. On pouvait voir dans ses yeux à quel point il était triste. Il y a quelques années, il amusait les gens. Il paradait devant eux et les visiteurs lui donnait de l’argent qu’il prenait avec sa trompe et qu’il donnait ensuite aux soigneurs. Je détestais voir cela. »

L'éléphant « le plus solitaire du monde » est bien arrivé lundi 30 novembre au Cambodge, où il a été accueilli par la célèbre chanteuse américaine Cher qui avait fait campagne pour son transfert. Le voyage de Kaavan s'est déroulé « sans incident », a déclaré Amir Khali, un vétérinaire de l'organisation autrichienne de protection des animaux Four Paws qui l'accompagnait. « Le Cambodge est heureux d'accueillir Kaavan. Il ne sera plus l'éléphant le plus solitaire du monde », a déclaré le ministre adjoint de l'Environnement Neth Pheaktra.

Gavé à en devenir obèse 

Kaavan, arrivé au Pakistan peu après sa naissance dans les années 1980, a vécu 35 années de maltraitance, enchaîné, gavé à en devenir obèse, isolé après avoir perdu Saheli sa compagne d’enclos morte en 2012 des suites d’une gangrène.

Les autorités ont fini par réagir face à la mobilisation d’ONG et de la chanteuse Cher. « Nous sommes gênés parce que nous ne faisons pas attention au bien-être des animaux, a déclaré le sénateur Faysal Jawed. Nous voulons demander pardon à Kaavan de ne pas avoir été capable de prendre soin de lui. Aujourd’hui, nous sommes là pour lui dire au revoir ».

Si Kaavan s’envole pour un avenir meilleur, la vie des animaux dans les zoos au Pakistan ne change pas. De nombreux animaux sauvages meurent de maltraitance chaque année dans le pays. 

► (Ré)écouter : Pakistan: des félins à la maison

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.