Accéder au contenu principal

Les erreurs de la Chine dans sa gestion du coronavirus, selon CNN

Infirmières de l'hôpital Tongji, à Wuhan, dans le Hubei, le 12 mai 2020.
Infirmières de l'hôpital Tongji, à Wuhan, dans le Hubei, le 12 mai 2020. AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Des documents révélés par CNN ont tout pour mettre Pékin dans l’embarras : la chaîne de télévision américaine a eu accès à des rapports internes confidentiels des autorités sanitaires du gouvernement de la province du Hubei, le berceau de la pandémie du Covid-19. Des documents qui montrent de graves manquements dans la gestion de la crise sanitaire.

Publicité

Le début de l’épidémie en Chine est marqué par des lenteurs administratives, des hôpitaux sous-équipés et un système de santé trop rigide pour pouvoir réagir rapidement au nouveau coronavirus qui sévit en ce début d’année 2020 dans la province du Hubei.

Les 117 pages, estampillées « document interne, merci de le garder confidentiel », révèlent les défaillances d’un pouvoir central dépassé, inefficace et opaque. Un pouvoir qui fait croire qu’il maîtrise la situation alors qu’il cache l’ampleur du désastre sanitaire.

Un exemple : le 10 février dernier, alors que le président Xi Jinping sort de son silence et présente ses condoléances aux familles des victimes, les autorités sanitaires rapportent 2 478 nouveaux cas dans le Hubei. Des documents, gardés secrets, font ce même jour état de 5 918 contaminations, plus du double.

Un autre document révélé par CNN montre qu’un patient devait attendre en moyenne 23 jours après l’apparition des premiers symptômes pour savoir si oui ou non il était atteint du virus. Du temps précieux perdu pour endiguer l’épidémie.

Ces révélations ne manqueront pas d'accroître la pression sur Pékin, qui refuse toujours de laisser des experts indépendants enquêter sur l’origine de la pandémie.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.