Accéder au contenu principal

Une campagne de soutien au vin australien, mis à mal par des surtaxes chinoises

Une coalition internationale d'élus vole au secours des viticulteurs australiens via une campagne sur les réseaux sociaux (image d’illustration).
Une coalition internationale d'élus vole au secours des viticulteurs australiens via une campagne sur les réseaux sociaux (image d’illustration). DR
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Entre l'Australie et la Chine, rien ne va plus depuis des mois : toute une série de sanctions économiques lancées par Pékin pèsent sur Canberra qui a eu le malheur de réclamer une enquête internationale sur les origines de la pandémie. Aujourd'hui, une coalition internationale d'élus vole au secours des viticulteurs australiens via une campagne sur les réseaux sociaux ; les viticulteurs mis à mal par des surtaxes chinoises allant jusqu'à 212%.

Publicité

Ne laissez pas les viticulteurs australiens se battre seuls contre le géant chinois. Pour les aider, rien de plus simple : buvez leur vin. C’est le message de l’Alliance Ipac qui regroupe 200 parlementaires de 19 pays. Tous demandent une attitude plus critique vis-à-vis de la Chine. Dans une vidéo, la sénatrice australienne Kimberly Kitching dit stop aux surtaxes imposées par Pékin : « C’est une tentative d’intimidation qui vise à nous faire renoncer à nos valeurs…Il s’agit là non seulement d’une attaque contre l’Australie, mais contre tous les pays libres. »

Depuis que Canberra a réclamé une enquête sur les origines du Covid-19, Pékin sort ses griffes et s’en prend aux exportations australiennes d’orge, de bœuf ou encore de vin. Pour sauver la filière, levez vos verres, demande donc l’eurodéputée slovaque Miriam Lexmann : « Rejoignez-nous pour dire non au harcèlement autoritaire de Xi Jinping. »

Pour avoir un effet, il faudra toutefois que des millions d’amateurs de vin participent à l’effort. Les exportations de Merlot ou de Cabernet australien ont atteint, l’an dernier, 760 millions d’euros.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.