Accéder au contenu principal

Thaïlande: la justice maintient le Premier ministre au pouvoir et la contestation se poursuit

Le Premier ministre Prayuth Chan-ocha était accusé par l’opposition d’avoir continué à occuper des logements réservés aux hauts gradés militaires malgré son départ officiel de l’armée fin 2014. Mais la Cour constitutionnelle a décidé qu’il pouvait continuer à occuper ce logement en tant qu’ancien général.
Le Premier ministre Prayuth Chan-ocha était accusé par l’opposition d’avoir continué à occuper des logements réservés aux hauts gradés militaires malgré son départ officiel de l’armée fin 2014. Mais la Cour constitutionnelle a décidé qu’il pouvait continuer à occuper ce logement en tant qu’ancien général. REUTERS/Athit Perawongmetha
Texte par : Carol Isoux
2 mn

En Thaïlande, la Cour constitutionnelle a tranché: le Premier ministre Prayuth Chan-ocha, dont un mouvement étudiant réclame le départ depuis des mois, peut rester au pouvoir.

Publicité

Avec notre correspondante à Bangkok,

Prayuth Chan-ocha était accusé par l’opposition d’avoir continué à occuper des logements réservés aux hauts gradés militaires malgré son départ officiel de l’armée fin 2014. Quelques mois plus tôt, Prayuth Chan-ocha était arrivé au pouvoir par un coup d’État en tant que général des armées, mais il a ensuite fondé un parti politique et a donc rejoint les rangs des civils.

L’opposition criait donc au manquement éthique, mais la Cour a décidé qu’il pouvait continuer à occuper ce logement en tant qu’ancien général. 

Le crime n’a jamais été pris très sérieux par le grand public, mais beaucoup en Thaïlande espéraient qu’un jugement défavorable de la Cour permette une sortie de crise opportune. Depuis des mois, des manifestants occupent les rues de Bangkok plusieurs soirs par semaine afin d’exiger le départ du Premier ministre, une refonte de la Constitution et une réforme de la monarchie.

Il ne faudra donc pas compter sur une résolution judiciaire à la crise. Ce mercredi soir, les manifestants se sont rassemblés à l’une des intersections principales de la capitale pour faire part de leur déception.

À écouter: La monarchie thaïlandaise contestée par la jeunesse du pays

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.