Hong Kong: le député Ted Hui en exil en Europe

Le député de l'opposition pro-démocratie Ted Hui devant le tribunal de West Kowloon, à Hong Kong, le 19 novembre 2020.
Le député de l'opposition pro-démocratie Ted Hui devant le tribunal de West Kowloon, à Hong Kong, le 19 novembre 2020. REUTERS - LAM YIK
Texte par : RFI Suivre
2 mn

L’étau se resserre de plus en plus sur les députés démocrates de Hong Kong. Après l’arrestation jeudi du magnat de la presse d’opposition Jimmy Lai, placé en détention provisoire dans le cadre d'une enquête pour fraude, le député Ted Hui a confirmé qu’il avait choisi l’exil pour échapper aux poursuites liées, entre autres, à sa participation au mouvement de protestation contre la loi de sécurité nationale dictée par Pékin.

Publicité

C’est depuis Copenhague au Danemark que Ted Hui a confirmé son exil, la rumeur courait depuis quelques jours. Il compte se rendre au Royaume-Uni, où il espère faire venir ses parents, son épouse et ses enfants, qui auraient déjà quitté Hong Kong. Eux aussi se sentent menacés, a-t-il expliqué.

« Il n’y a pas de mots pour exprimer ma douleur », a dit le député de 38 ans qui renonce à son pays et à sa carrière politique car avec « la loi de sécurité nationaleHong Kong est tombée dans les ténèbres de la tyrannie ». 

Déjà interpellé à deux reprises,Ted Hui était en liberté sous caution. Il avait récupéré son passeport grâce à une invitation officielle à une conférence.

À Hong Kong, il est sous le coup de nombreuses poursuites liées à sa participation aux manifestations pro-démocratie et à la perturbation d’une séance du Parlement lors du vote d’une loi punissant de 3 ans de prison tout outrage à l’hymne national chinois. 

Ted Hui avait peu après claqué la porte du Parlement en novembre avec l’ensemble des députés du camp démocrate suite à l’exclusion de quatre élus disqualifiés par Pékin.

À lire aussi : Hong Kong: Jimmy Lai, le magnat pro-démocratie, poursuivi pour fraude

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail