Accéder au contenu principal

Colère des agriculteurs en Inde: la Cour suprême suspend les lois décriées

Les agriculteurs indiens réclament l'abrogation des récentes réformes des marchés agricoles.
Les agriculteurs indiens réclament l'abrogation des récentes réformes des marchés agricoles. REUTERS - ADNAN ABIDI
Texte par : RFI Suivre
2 mn

En Inde, cela fait un mois et demi que des dizaines de milliers d’agriculteurs campent aux alentours de New Delhi pour demander le retrait de trois lois qui facilitent la privatisation de ce secteur. Face à ce blocage, la Cour suprême vient d’intervenir en suspendant ces trois lois et forme un comité qui devra examiner leur contenu.

Publicité

Avec notre correspondant à New Delhi, Sébastien Farcis

C’est l’avancée la plus significative depuis le début de la contestation il y a environ six mois. La Cour suprême indienne a suspendu les trois lois décriées par les agriculteurs. De quoi réjouir les milliers de manifestants qui craignent que cette nouvelle libéralisation du secteur imposée avec ces réformes ne les laissent à la merci des grands entreprises agroalimentaires, et qui campent autour de Delhi.

Mais cette suspension n’est que temporaire, car les juges créent maintenant un comité qui devra étudier ces lois et soumettre un rapport. Ce comité sera composé de quatre experts du secteur agricole, et les représentants syndicaux des fermiers pourront lui exposer leurs craintes.

Or ces agriculteurs refusent de participer à ce processus. Ils jugent que cela n’est qu’une tactique pour faire accepter ces réformes, alors qu’eux restent fermes sur leur unique demande : retirer complètement ces trois lois.

► À écouter aussi : Inde: jusqu’où ira la colère des agriculteurs?

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.