Des Népalais réussissent la première ascension hivernale du K2

Culminant à 8 611 mètres d’altitude, le K2 est le deuxième sommet le plus élevé au monde, après l’Everest.
Culminant à 8 611 mètres d’altitude, le K2 est le deuxième sommet le plus élevé au monde, après l’Everest. AFP - AMELIE HERENSTEIN
Texte par : RFI Suivre
3 mn

C’est historique, des alpinistes népalais ont atteint ce samedi le K2 à 17h (heure locale) au Pakistan, où se trouve le sommet de 8 611 mètres d’altitude, le plus élevé au monde après l’Everest. C’est aussi la première fois dans l’histoire qu’un sommet aussi haut est gravi en hiver. L’équipe, composée de 10 alpinistes, un militaire anglo-népalais et 9 sherpas était partie mardi dernier. 

Publicité

Avec notre correspondante à IslamabadSonia Ghezali

C’est ensemble que les 10 grimpeurs ont atteint le K2, dans le massif du Karakoram. L’ascension du pic triangulaire est considérée comme la plus dure au monde. De nombreux passages y sont très difficiles, mais ce sont les conditions météorologiques extrêmes qui sont l’ennemi numéro 1 des grimpeurs.

Les vents soufflent jusqu’à 200 km/h, ils sont si violents qu’ils peuvent faire décoller les cordées. Les températures chutent à moins de 60 degrés. Le K2 est surnommé à raison « La montagne sans pitié ». Quatre-vingt-cinq personnes y ont perdu la vie.

Avant ce jour, 378 personnes étaient parvenues à atteindre son sommet contre plus de 5000 pour l’Everest. Jamais aucun alpiniste n’avait atteint le K2 en hiver. L’équipe népalaise qui y est parvenue ce samedi a réalisé un exploit. Elle compte 9 sherpas et Nirmal Purja. L’alpiniste anglo-népalais âgé de 37 ans s’est illustré en 2018 en grimpant en seulement 6 mois les 14 sommets de 8000 mètres d’altitude.


► L'alpiniste espagnol Sergi Mingote est mort pendant l'ascension du K2 

L'exploit des alpinistes népalais a toutefois été terni par la mort d'un grimpeur n'appartenant pas à cette équipe. L'Espagnol Sergi Mingote, qui n'avait pas choisi de s'attaquer samedi au sommet, a chuté mortellement en redescendant d'un camp intermédiaire vers le camp de base.

« Triste décès de Sergi Mingote sur le K2. Il voulait continuer à faire l'Histoire en participant à la première expédition pour vaincre ce sommet en plein hiver et sa vie a été emportée dans un tragique accident », a twitté ce samedi le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez.

RFI

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail