Reportage

Coronavirus en Chine: une vaccination massive et sous haute surveillance

Personnes attendant une dose de vaccin, dans un centre de vaccination à Pékin.
Personnes attendant une dose de vaccin, dans un centre de vaccination à Pékin. REUTERS - CARLOS GARCIA RAWLINS
Texte par : RFI Suivre
5 mn

La vaccination se poursuit en Chine. Cinquante millions de Chinois doivent être vaccinés d’ici au début des vacances du Nouvel an lunaire, mi-février, selon les autorités sanitaires. 1,7 millions de Pékinois ont déjà reçu leurs injections. Reportage dans la capitale chinoise. 

Publicité

De notre correspondant à PékinStéphane Lagarde 

Les hauts parleurs ne s’enrhument pas. Malgré le froid, celui-ci répète invariablement ce qu’il a dire : « Merci de scanner vos QR code santé à l’entrée ! » Comme le reste des mesures sanitaires revenues avec l’hiver, les applications de traçage Covid-19 sont désormais à présenter dans les taxis et les VTC à Pékin. Près de 47 000 chauffeurs locaux ont déjà été vaccinés, affirmait, samedi 16 janvier, la plateforme Didi Kuaidi, le Uber Chinois.

►À lire aussi: Chine: la vaccination s’accélère dans les mégapoles avant le Nouvel An lunaire

Taxi, c’est l’une des professions parmi les plus vues ces derniers jours devant les centres de vaccination avec les personnels des restaurants. Guo a 22 ans, ce jeune serveur travaille dans un établissement de la zone artistique 798, dans le nord de la capitale chinoise. Son employeur possède trois restaurants. Il a pris rendez-vous il y a un mois pour la première injection du vaccin anti-Covid-19, pour lui et 20 autres employés.

 « Nous sommes arrivés et nous avons scanné un code QR pour nous enregistrer. Nos informations personnelles se sont immédiatement affichées. Je suis impressionné. Ils savaient même que j’avais eu le vaccin contre la grippe il y six ans. Ils gardent tout en mémoire », dit-il.   

Technologie de traçage

La technologie de traçage peut inquiéter certains en Chine, ici, visiblement elle rassure. « Personnellement, je n’ai pas peur des effets secondaires. Il y a déjà eu énormément de vaccinés en Chine. Les autorités ont commencé la vaccination à grande échelle, c’est donc que c’est sûr. Et puis j’ai confiance dans mon pays », poursuit-il.

Une vaccination pour bloquer le virus, mais aussi argument commercial. Certains restaurateurs n’hésitent pas à afficher sur les réseaux le fait que leurs employés sont vaccinés.

Après les restaurants, les taxis, 80 000 livreurs de plus auront reçu une injection de vaccin anti-Covid d’ici à ce lundi 18 janvier affirment les médias chinois.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail