Népal: des dizaines de milliers de personnes dans la rue contre la dissolution du Parlement

Les manifestants népalais dans les rues de Katmandou pour protester contre la dissolution du parlement par le Premier ministre Sharma Oli, le 22 janvier 2021.
Les manifestants népalais dans les rues de Katmandou pour protester contre la dissolution du parlement par le Premier ministre Sharma Oli, le 22 janvier 2021. AFP - PRAKASH MATHEMA
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Il y a un mois le Premier ministre népalais, à la tête d’une alliance communiste instable, décidait de dissoudre le parlement. Depuis, la colère monte. Ce vendredi 22 janvier, des dizaines de milliers de militants communistes ont défilé dans la capitale Katmandou.

Publicité

Avec notre correspondant à Bangalore, Côme Bastin

Voilà un mois que le Népal n’a plus de parlement. Ce vendredi, les manifestants sont descendus en masse dans les rues de Katmandou pour réclamer de nouvelles élections. 

La dissolution avait été prononcée le 20 décembre par le Premier ministre Sharma Oli. Elle avait créé la surprise et la colère alors que le Parti communiste népalais du chef du gouvernement disposait d’une large majorité.

Cependant une branche de ce parti, devenue depuis indépendante, lui reprochait d’accaparer le pouvoir et d’être trop proche de Pékin. Le tout sur fond de mauvaise gestion de la crise du coronavirus. 

Nationalistes hindous

Les manifestants considèrent cette dissolution anti-constitutionnelle. Pour eux, les nouvelles élections, prévues en avril, doivent avoir lieu plus rapidement. Ils craignent aussi que Sharma Oli ne se serve de cette période pour mieux diriger seul. 

Aucune violence n’est à déplorer, mais le pays s’enfonce un peu plus dans la crise politique. D’autant que les communistes ne sont pas les seuls à manifester. Début janvier, des milliers de militants du parti nationaliste hindou RPPN ont défilé dans Katmandou pour réclamer le retour de la monarchie. 

► À lire aussi : Népal: jugé trop proche de Pékin par son parti, le Premier ministre dissout le Parlement

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail