Covid-19: l'Australie lance sa campagne de vaccination dans un environnement favorable

Le Premier ministre australien Scott Morrison a reçu l'une des premières doses de vaccin Pfizer/BioNtech dans le pays, au centre médical de Castle Hill à Sydney, le 21 février 2021.
Le Premier ministre australien Scott Morrison a reçu l'une des premières doses de vaccin Pfizer/BioNtech dans le pays, au centre médical de Castle Hill à Sydney, le 21 février 2021. AFP - STEVEN SAPHORE
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Une douzaine de personnes ont reçu ce dimanche 21 février leur première dose du vaccin contre le coronavirus, alors que la campagne officielle de vaccination commence lundi dans le pays. Parmi les premiers servis, le Premier ministre Scott Morrison qui a ainsi voulu montrer l’exemple. Des doutes existent au sein de la population quant au caractère inoffensif de ce vaccin, même s’ils sont bien plus faibles qu’en France, par exemple.

Publicité

Avec notre envoyé spécial à Darwin, Grégory Plesse

C’est une octogénaire d’origine polonaise qui est devenue ce dimanche la première Australienne à se faire vacciner contre le coronavirus. À la différence de l'Europe ou des États-Unis, l’autorisation de mise sur le marché des vaccins en Australie n’a pas été délivrée dans l’urgence, la pandémie étant ici largement sous contrôle.

Parmi les premiers vaccinés, le Premier ministre Scott Morrison a voulu montrer l’exemple, et rassurer une partie de la population australienne, qui s’interroge à propos de ce vaccin.

« C’est un jour historique pour l’Australie, a déclaré le chef du gouvernement. Et je m’adresse à mes compatriotes pour vous dire : c’est sans danger, c’est important et suivez-nous sur ce chemin, qui nous verra sortir de cette pandémie de Covid-19. »

Anti-vaccins minoritaires

Ce samedi, des milliers de personnes ont participé à des manifestations anti-vaccins dans les grandes villes australiennes. Pourtant ici, elles sont très minoritaires. D’après un sondage commandé par le gouvernement, 64 % des Australiens ont l’intention de se faire vacciner, alors que seulement 9 % d’entre eux y sont opposés.

Le gouvernement, pour sa part, espère que la quasi-totalité de la population sera vaccinée d’ici au mois d’octobre.

► À lire aussi : Covid-19: l'Australie ne devrait pas rouvrir ses frontières en 2021

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail