Reportage

Covid-19: en Inde, la campagne de vaccination s'ouvre au grand public

L’Inde lance la deuxième phase de sa campagne de vaccination contre le Covid-19, la première touchant le grand public, le 1er mars 2021.
L’Inde lance la deuxième phase de sa campagne de vaccination contre le Covid-19, la première touchant le grand public, le 1er mars 2021. AP - Anupam Nath

Après les professionnels de santé, ce sont les personnes âgées et vulnérables qui peuvent se faire vacciner, soit plus de 100 millions d'Indiens. La vaccination est gratuite dans les hôpitaux publics, mais payante dans le privé.

Publicité

Avec notre correspondant à New Delhi, Sébastien Farcis

Raghavan Srinivasan, les cheveux grisonnants, arrive à l’hôpital public de AIIMS, au sud-est de New Delhi. Il parle quelques minutes au garde avant de pouvoir entrer : « Cela a été très difficile de s’enregistrer, car le site est défaillant. J’ai réussi à avoir un identifiant, mais je n’ai pas reçu le SMS avec l’heure de mon passage. Donc je tente ma chance. Ce système est destiné à ceux qui sont à l’aise avec la technologie, donc ceux qui n’ont pas de smartphone ou d’internet, comment vont-ils faire ? »

Rohit Bhasin, 60 ans, a lui choisi de se faire vacciner dans un hôpital privé, celui de Moolchand situé dans un quartier huppé du sud de la capitale. Et doit payer 250 roupies pour cela, près de 3 euros : « Je suis plus habitué aux hôpitaux privés, et j’ai considéré que cela serait mieux organisé. Et le prix à payer est vraiment bas. J’aurais même préféré que cela soit plus élevé, car nous pouvons nous le permettre, et cela permettrait de subventionner les vaccins de ceux qui en ont besoin. »

En plus des personnes âgées de plus de 60 ans, l’Inde vaccine à présent celles qui ont plus de 45 ans et souffrent de maladies chroniques ou d’une déficience immunitaire. Ce qui représente plus de 100 millions d’Indiens.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail