Reportage

Australie: «La Traviata» relance la vie culturelle hors coronavirus

Répétition de danseurs pour l'opéra «La Traviata», qui se joue en plein air à Sydney, dès ce 26 mars au soir.
Répétition de danseurs pour l'opéra «La Traviata», qui se joue en plein air à Sydney, dès ce 26 mars au soir. AFP - STEVEN SAPHORE

Ce vendredi 26 mars, à Sydney, commence la première représentation de l’opéra « La Traviata », la première d’une série de représentations exceptionnelles en plein air, qui vont être jouées devant plus de 2 000 personnes. En Australie, où on n’a pas recensé le moindre cas de Covid-19 depuis plus de cinquante jours, la vie culturelle a complètement repris ses droits.

Publicité

Avec notre correspondant en Australie, Grégory Plesse

Après des jours de pluie de pluie torrentielle à Sydney, le soleil est enfin de retour. Juste à temps pour cette première nuit à l’opéra, en plein air. La scène est installée sur l’eau, dans la baie de Sydney. Un cadre exceptionnel d’après Ian : « Le port de Sydney est un endroit magique. Tout le monde en venant ici se dit “wow”. Alors voir un opéra ici, c’est fantastique. »

Plaisir rare

Ce soir, le port du masque est recommandé, mais pas obligatoire, alors que plus de 2 000 spectateurs sont attendus. À l’image de Noah, tous ici ont conscience qu’ils s’adonnent à un plaisir devenu rare en période de pandémie : « Je crois qu'on a été très prudents dès le début et on a eu des restrictions qui ont été difficile à vivre pour beaucoup de gens. Mais je crois qu’elles nous ont aidé à déconfiner la culture, c’est une chance énorme. »

Feu d'artifice

La Traviata sur l’eau à Sydney, c’est tous les soirs, sauf le lundi, jusqu’à la fin du mois d’avril 2021. Un spectacle qui rassemble sur scène plus de 70 artistes. Et comme si ca ne suffisait pas, un feu d’artifice est également tiré chaque soir.

À lire aussi : Coronavirus: l'Australie et Singapour envisagent une «bulle de voyage» entre eux

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail