Corée du Sud: deux municipales provoquées par des scandales sexuels

Ce mercredi les Sud-Coréens des deux plus grandes villes du pays, Busan et Séoul, sont appelés aux urnes.
Ce mercredi les Sud-Coréens des deux plus grandes villes du pays, Busan et Séoul, sont appelés aux urnes. AP - Lee Jin-man

Ce mercredi 7 avril, les Sud-Coréens des deux plus grandes villes du pays, Busan et Séoul, sont appelés aux urnes. Des élections municipales toutes les deux provoquées, car les précédents maires ont quitté leurs fonctions, suite à des scandales sexuels. Quel impact ces ondes de choc ont-elles eu sur la politique en Corée du Sud, un pays conservateur sur les questions de mœurs, mais pionniers de la vague  MeToo en Asie ?

Publicité

Avec notre correspondant à Séoul, Nicolas Rocca

Comme de coutume, les rues de la capitale coréenne s’animent en période électorale. Ces élections se distinguent, car elles ont été entraînées par le suicide du maire de Séoul et la démission du maire de Busan, tous deux démocrates et tous deux emportés par des scandales d’agressions et d’harcèlements sexuels. Des affaires qui ne sont pas sans conséquences.

 « Il est de coutume de penser que les progressifs sont plus sensibles aux questions de féminismes ou LGBT que les conservateurs, explique Ran Hee Song, directrice de Korea Women’s hotline, association de défense du droit des femmes. Ces affaires ont eu un mérite, celui de montrer que même chez les démocrates, il y a des sensibilités très différentes sur le sujet. »

Malgré une campagne marquée par des propos homophobes de la part de certains candidats, trois partis féministes et LGBT friendly ont brigué la municipalité de Séoul. « Le vote des femmes a beaucoup changé après la vague  MeToo et le suicide du maire de Séoul donc on espère que ces partis vont réussir dans cette élection pour avoir un impact au long terme, ou sur les présidentielles de l’an prochain », poursuit Ran Hee Song.

Sans réelle chance de succès, ces partis visent un score honorable aux municipales pour aider à inscrire durablement ces idéaux dans le paysage politique sud-coréen.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail