Témoignage

Covid-19 en Inde: les hôpitaux submergés par une violente deuxième vague

En Inde, plus de 215000 cas de coronavirus ont été enregistrés ces dernières 24 heures, un record absolu pour le pays, et la plus rapide propagation dans le monde également.
En Inde, plus de 215000 cas de coronavirus ont été enregistrés ces dernières 24 heures, un record absolu pour le pays, et la plus rapide propagation dans le monde également. REUTERS - DANISH SIDDIQUI

L’Inde continue à lutter contre une violente deuxième vague, qui a fait exploser le nombre de cas de Covid-19 : plus de 215 000 cas enregistrés ces dernières 24 heures, un record absolu pour le pays, et la plus rapide propagation dans le monde également. Dans les grandes villes comme New Delhi, les hôpitaux sont submergés et les malades n’arrivent plus à trouver de lits. Un proche de malade s’est ainsi confié à RFI.

Publicité

Avec notre correspondant à New Delhi, Sébastien Farcis

L’oncle d’Hussain a été testé positif au Covid-19 le 10 avril dernier. Cet homme âgé de 56 ans a récemment été opéré du cœur, donc quand il a développé de la fièvre et que son pouls s’est emballé, Hussain a commencé à chercher un hôpital. Cela lui a pris deux jours, et beaucoup d’acharnement : « J’ai appelé 8 hôpitaux et cliniques. Je devais à chaque fois passer de longs moments au téléphone pour atteindre la bonne personne, et on me disait qu’il n’y avait pas de place. Pourtant, sur l’application mobile du gouvernement de Delhi, il y avait des lits disponibles dans ces hôpitaux. »

À lire aussi : Covid-19 en Inde: la deuxième vague touche particulièrement les jeunes

Hussain a finalement trouvé, jeudi soir, un lit dans un hôpital situé dans l’État voisin de Delhi, à 26 km de chez lui. Une place obtenue grâce à un de ses proches, qui y travaille comme médecin. « Quand je suis arrivé, on m’a dit qu’on ne me l’aurait pas donné sans ce contact, raconte-t-il. Devant l’hôpital, il y avait 6 ambulances et les gens attendaient dedans depuis des heures. Une autre personne était en triporteur, et avait emporté une énorme bouteille d’oxygène pour pouvoir respirer. »

Ce vendredi 16 avril, cet hôpital privé n’avait cependant pas de médicament Remdesivir, prescrit contre le Covid. Hussain en a donc fait venir par avion du Cachemire, situé à 800 km de New Delhi.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail