Chine: la natalité pourrait chuter en dessous des 10 millions de naissances par an

Une rue de Pékin la capitale chinoise en janvier 2021 (image d'illustration).
Une rue de Pékin la capitale chinoise en janvier 2021 (image d'illustration). AP - Mark Schiefelbein

La Chine pourrait voir sa natalité chuter en dessous des 10 millions de naissances par an affirme un expert à l’agence Reuters ce lundi 19 avril. Cette prévision intervient alors qu’on attend les chiffres du dernier recensement. 

Publicité

Avec notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde

Les statistiques devaient être publiées début avril, pour l’instant rien n’a filtré de ce septième recensement décennal de la population chinoise. Ce qui n’empêche pas les projections. Depuis plusieurs semaines, les sismographes démographiques s’affolent.

Tous les indicateurs laissent en effet présager une forte baisse des naissances en 2020, la quatrième consécutive après une brève remontée en 2016, au lendemain de la fin de la politique de l’enfant unique.

Aujourd’hui les couples chinois peuvent avoir deux enfants, mais c’est encore insuffisant, selon Dong Yusheng, le directeur d’un institut d’études démographiques de l’Académie du développement de la population du Guangdong cité par l’agence Reuters, qui prône le fin du contrôle des naissances pour empêcher un vieillissement accéléré du pays.

Les chiffres de 2019 ont montré une chute de 15 % de la natalité en 2019. Coût de l’éducation et coût de la vie dans les mégalopoles, les campagnes encourageant à faire un deuxième enfant n’ont pas eu le succès escompté. Sans parler des changements de mentalité et de l’émancipation d’une partie des jeunes urbaines.

Le nombre des divorces augmente et les Chinoises ne veulent plus épouser leurs beaux-parents, ni des consignes du pouvoir chinois ces dernières années mettant l’accent sur le rôle des femmes à l’intérieur du foyer - éducation des enfants et soins aux anciens notamment.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail