Reportage

Covid-19 au Japon: le fiasco de la campagne de vaccination

Dans le rues de Tokyo, au Japon, le 23 avril 2021.
Dans le rues de Tokyo, au Japon, le 23 avril 2021. REUTERS - ISSEI KATO

Au Japon, l'état d'urgence entre en vigueur ce dimanche 25 avril à Tokyo. La mesure s'applique aussi à plusieurs grandes villes comme Kyoto ou Osaka ainsi qu'à leur banlieue. Les habitants sont invités à limiter au maximum leurs déplacements et tous les commerces non essentiels doivent rester fermés. L'archipel fait face à une quatrième vague particulièrement virulente de l'épidémie. Or, dans ce pays, la campagne de vaccination du grand public vient à peine de commencer et elle progresse très lentement. L'envolée du nombre de cas inquiète donc beaucoup la population.

Publicité

Avec notre correspondant à Tokyo, Bruno Duval

Au Japon, 2% seulement des personnes âgées de 65 ans ou plus ont été vaccinées. Cela veut dire que 35 millions de séniors ne sont toujours pas immunisés alors que la quatrième vague de l'épidémie déferle sur le pays.

Cela effare et irrite ces Tokyoïtes. « On a des mois de retard par rapport aux États-Unis, dit l’un d’eux. C'est impardonnable. Des petits vieux vont mourir faute d'avoir été vaccinés. » « Je suis âgée et malade chronique, dit une autre. Pour autant, à la mairie, on m'a dit que je ne serais pas vaccinée avant juillet ou août! Ça m'inquiète un peu... » « On doit prendre rendez-vous par internet, oui, mais j'ai 89 ans, poursuit une autre. Moi les tablettes, les smartphones et tout ça, ce n'est pas mon fort. »

 À lire aussi : Covid-19: à trois mois des JO, le Japon déclare un nouvel état d'urgence

Une mauvaise gestion de l'épidémie ?

Le déficit de communication des autorités à propos de la vaccination insécurise aussi beaucoup de gens, à l'image de ces deux jeunes femmes : « On dénombre davantage de réactions anaphylactiques au Japon qu'ailleurs, mais les autorités ne fournissent aucune explication. Ce n'est pas rassurant. » « Moi qui suis enceinte, si je me fais vacciner, est-ce que cela va protéger mon bébé ou le mettre en danger ? Personne ne semble capable de me répondre clairement, et ça me fait peur. »

Trois sondés sur quatre désapprouvent la manière dont la campagne de vaccination se déroule et, plus généralement, la gestion de l'épidémie par le gouvernement.

► À écouter aussi : Les JO de Tokyo seront-ils des Jeux au rabais ?

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail