Covid-19 en Inde: les oubliés de la vaccination

Un conducteur de cyclo-pousse dans les rues de New Delhi, le 6 avril 2021. (Image d'illustration)
Un conducteur de cyclo-pousse dans les rues de New Delhi, le 6 avril 2021. (Image d'illustration) REUTERS - ADNAN ABIDI

L’épidémie de Covid-19 est hors de contrôle dans le pays de Narendra Modi, avec officiellement plus de 90 000 décès depuis un mois. Pour répondre à cette crise, le gouvernement mise sur la vaccination, élargie depuis deux semaines à tous les adultes de plus de 18 ans. Mais pour recevoir une dose, il faut toujours s’enregistrer en ligne et aller dans un hôpital, ce qui exclut des dizaines de millions de pauvres.

Publicité

Avec notre correspondant à New Delhi, Sébastien Farcis

Naveen vend des melons et des pastèques dans une ruelle d’un quartier populaire du sud de New Delhi. Il est tous les jours au contact des gens. À 50 ans, il aimerait se faire vacciner, mais il ne sait pas comment faire. « J’ai entendu qu’il fallait passer par le téléphone, mais je ne sais pas comment ça marche, dit-il en montrant un téléphone de base. Je le ferai quand on m’informera. »

En Inde, les candidats au vaccin doivent s’enregistrer en ligne, ce qui implique d’avoir un téléphone, une connexion internet et de comprendre ce processus technique. Ceci exclut des dizaines de millions de personnes, comme Nitin Kumar, un conducteur de cyclo-pousse qui gagne un euro par jour. « Je n’ai pas de téléphone, pas de carte d’identité, explique-t-il, mais qui s’en préoccupe ? Ce sont les riches qui ont apporté ce virus de l’étranger, mais ce sont les pauvres qui en souffrent. »

« Vacciner devant les pompes à essence »

Les hôpitaux publics assistent les plus pauvres à s’enregistrer, mais cela ne convainc pas Rajesh Kumar, un chauffeur de triporteur. « J’ai à peine de quoi manger ces jours-ci, je n’ai pas de temps à perdre pour cela. Le gouvernement devrait nous vacciner là où on travaille, devant les pompes à essence, par exemple, cela nous aiderait. »

Aujourd’hui, seulement 3% de la population indienne est totalement vaccinée.

À lire aussi : Covid-19 en Inde: l’arrivée d’oxygène offre un bol d’air à New Delhi

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail