Dans les campagnes indiennes, des victimes du Covid-19 sont jetées dans le Gange

Des proches se rassemblent autour du corps d'un homme mort du Covid-19 sur les rives du Gange à Garhmukteshwar dans l'État nord de l'Uttar Pradesh, en Inde, le 6 mai 2021.
Des proches se rassemblent autour du corps d'un homme mort du Covid-19 sur les rives du Gange à Garhmukteshwar dans l'État nord de l'Uttar Pradesh, en Inde, le 6 mai 2021. REUTERS - DANISH SIDDIQUI

Des centaines de corps suspectés d’être infectés par le Covid-19 ont été repêchés dans le Gange, notamment dans l’Uttar Pradesh et le Bihar. Un phénomène qui témoigne de l’explosion de la pandémie dans les zones rurales de ces États.

Publicité

Avec notre correspondant en Inde, Côme Bastin

Images glaçantes en Inde, où des cadavres suspectés de Covid-19 dérivent au fil du Gange. En temps normal, mourir près de ce fleuve est pour beaucoup d’hindous une bénédiction. Mais aujourd'hui, le fleuve sacré est en train de devenir le symbole d’une pandémie totalement hors de contrôle.

Des corps non identifiés flottent à la surface des eaux. Plus de 900 ont déjà été retrouvés, selon le média The Wire. De l’aveu des autorités, cette situation est directement liée à la terrible seconde vague de Covid-19 qui frappe le pays.

► À (re)lire: Covid-19 en Inde: «Une situation catastrophique, on n’a jamais vu cela»

La pandémie a gagné les campagnes des États de l’Uttar Pradesh et du Bihar qui totalisent 300 millions d’habitants. Les villageois de ces États, trop pauvres pour enterrer leurs proches et qui plus est les faire tester, les jettent à l'eau par désespoir.

Ces images viennent renforcer les doutes sur les données officielles du nombre de morts dans l’Uttar Pradesh. Certains s'inquiètent aussi d’une possible contamination de l’eau du fleuve, vitale pour toute la région qu’il traverse.

La police de l’Uttar Pradesh vient de déployer des équipes sur le sol et en bateau pour tenter de dissuader les habitants de se débarrasser des cadavres dans le Gange. Le fleuve s’étend néanmoins sur près de 2 000 kilomètres entre l’Uttar Pradesh et le Bihar.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail