Le père Stephen Chow Sau-yan nommé évêque de Hong Kong après de longues négociations

La cathédrale St.-John, à Hong Kong (Image illustration).
La cathédrale St.-John, à Hong Kong (Image illustration). LightRocket via Getty Images - Pacific Press

Un nouvel évêque pour le diocèse de Hong-Kong : le pape François a nommé le 17 mai le père Stephen Chow Sau-yan, un jésuite, à la tête de ce diocèse stratégique, après de longues négociations. Une figure qui semble concilier une bonne entente avec Pékin tout en privilégiant la liberté religieuse chère au Vatican.

Publicité

Avec notre correspondant au VaticanÉric Sénanque

Depuis plus de deux ans, le siège épiscopal de Hong Kong était vacant. La nomination du père Chow Sau-yan arrive ainsi après une longue période où le Vatican a joué les équilibristes. La mainmise de Pékin sur l’ancienne colonie britannique et le récent rapprochement entre la Chine et le Saint-Siège ont en effet pesé sur cette nomination, mais le jésuite semble être le candidat du compromis.

Né en 1959 à Hong Kong, Chow Sau-yan est rentré chez les jésuites en 1984, il se forme à Dublin, Chicago ou encore Harvard où il obtient un doctorat en éducation.

Spécialiste de l'éducation

C’est d’ailleurs dans le secteur éducatif que le nouvel évêque est spécialisé, un secteur jugé stratégique à Hong Kong alors que Pékin souhaite remettre en question la liberté d’enseignement. Depuis 2018, le père Chow Sau-yan était le responsable des jésuites pour toute la Chine, une province qui compte également Taïwan.

La nomination de l'évêque de Hong Kong est considérée comme l'une des plus difficiles. Son choix de garder ses distances avec la politique hongkongaise, alors que les catholiques sont divisés semble avoir joué en sa faveur. L’une de ses tâches sera de préserver la liberté religieuse des catholiques de la ville tout en veillant à ce qu’ils modèrent leurs critiques vis-à-vis de Pékin.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail