Japon: l’action d'une application de rencontres piratée s’effondre en Bourse

Capture d'écran de la page d’accueil du site de rencontres japonais Omiai.
Capture d'écran de la page d’accueil du site de rencontres japonais Omiai. © Capture d'écran

Omiai, l'une des applications de rencontres les plus populaires au Japon, a été victime d’un vaste piratage. Une opération qui a fait chuter son action à la Bourse de Tokyo, lundi 24 mai.

Publicité

Des données personnelles de 1,7 million d'utilisateurs d'une application japonaise de rencontres amoureuses pourraient avoir été compromises lors d'un piratage fin avril, a prévenu son opérateur, dont l'action s'est effondrée lundi à la Bourse de Tokyo.

Net Marketing Co, la société derrière l'application de rencontres Omiai, avait annoncé, vendredi, que plus de 1,7 million de ses utilisateurs passés ou présents étaient potentiellement concernés. Des copies de pièces d'identité, utilisées pour vérifier l'âge des utilisateurs, figurent parmi les documents qui pourraient avoir été divulgués, avait précisé Net Marketing dans un communiqué.

Près de 7 millions d’utilisateurs

Des informations bancaires ne sont pas concernées, car elles sont gérées séparément via une société financière, toujours selon Net Marketing.

Ces révélations ont fait plonger le cours de Bourse de Net Marketing lundi à Tokyo. Son action s'est effondrée de plus de 19% à la clôture.

Omiai, qui signifie en japonais « une rencontre arrangée entre célibataires », compte parmi les applications les plus populaires du genre au Japon, en mettant l'accent sur la recherche de relations sérieuses. La plate-forme comptait, en avril, près de 6,9 millions d'utilisateurs.

Les sites et applications de rencontres en ligne sont régulièrement la cible de hackers comme le site américain MeetMindful,victime en janvier dernier d'un vol de données personnelles : les informations de plus de 2 millions d'utilisateurs ont été piratées. En 2016, plusieurs sites anglophones importants avaient subi les mêmes avanies.

 ► À lire aussi :

Piratage de Snapchat: des hackers au service de la protection des données personnelles?

La recherche sur le Covid-19 victime de piratage

Les iPhones ciblés par un piratage massif qui a duré plusieurs années

(Avec AFP)

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail