Australie: victoire historique des ados qui voulaient bloquer l'expansion d'une mine de charbon

Le tribunal n'a pas bloqué l'agrandissement de la mine de charbon, mais il a reconnu le devoir de protection qui incombe à la ministre de l'Environnement.
Le tribunal n'a pas bloqué l'agrandissement de la mine de charbon, mais il a reconnu le devoir de protection qui incombe à la ministre de l'Environnement. William WEST AFP

Il y a quelques mois, la ministre de l’Environnement avait été poursuivie par une dizaine d’adolescents opposés à l’agrandissement d’une mine de charbon en Nouvelle-Galles du Sud. Le tribunal leur a partiellement donné raison, jeudi 27 mai, en reconnaissant l’existence d’un devoir de protection des enfants en vertu duquel le gouvernement ne peut pas prendre de décisions qui pourraient nuire à l’environnement et aggraver les conséquences du changement climatique. 

Publicité

Avec notre correspondant à Sydney, Grégory Plesse

Ils ne sont pas encore en âge de voter. Et pourtant, ils viennent de contraindre une ministre à devoir leur rendre des comptes. Jeudi 27 mai, un tribunal de Melbourne a estimé que la ministre australienne de l’Environnement avait le devoir de protéger les enfants. Un devoir qui implique de ne pas participer au réchauffement climatique. 

Les adolescents à l’origine de ce recours voulaient empêcher la ministre d’autoriser l’agrandissement d’une mine de charbon se trouvant dans l’État de Nouvelle-Galles du Sud. Cette demande-là a été rejetée par le tribunal. Mais la reconnaissance du devoir de protection, qui incombe à la ministre, donne à cette décision une sensation de victoire. 

Une décision qui pourrait faire jurisprudence

David Barnden, l’avocat qui a plaidé leur cause, pense même que cette décision va faire jurisprudence et permettra à l’avenir d’empêcher l’ouverture de nouvelles mines. « Ce devoir de protection s’applique quand la ministre décide d’approuver ou pas un projet. Donc, si un projet atterrit sur son bureau et qu’elle doit trancher, alors ce jugement aura des implications pour d’autres projets concernant les énergies fossiles en Australie », estime-t-il.

Et en la matière, le gouvernement australien est loin de donner l’exemple. Il vient ainsi d’annoncer la construction d’une nouvelle centrale au gaz.

À lire aussi : Des adolescents australiens se lancent en justice contre le projet d'extension d'une mine

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail