Japon: ouverture du procès de deux complices présumés de la fuite de Carlos Ghosn

L'ancien président de Renault-Nissan, Carlos Ghosn. (Image d'illustration)
L'ancien président de Renault-Nissan, Carlos Ghosn. (Image d'illustration) JOSEPH EID AFP/File

Le procès de Michael Taylor, un ancien membre des forces spéciales américaines, et de son fils Peter s'ouvre ce lundi 14 juin à Tokyo. Ils sont accusés d'avoir aidé Carlos Ghosn, l'ancien patron de Renault-Nissan, à fuir le Japon et risquent jusqu'à trois ans de prison.

Publicité

Avec notre correspondant à Tokyo, Frédéric Charles

Avec un troisième complice présumé toujours en cavale, le Libanais George-Antoine Zayek, les Taylor sont accusés d'avoir mené, le 29 décembre 2019, l'audacieuse exfiltration de Carlos Ghosn du Japon vers le Liban.

Michael Taylor et son fils Peter sont inculpés au titre d'un article du Code pénal japonais qui sanctionne les personnes ayant rendu possible l'évasion d'un « criminel ». Aux États-Unis, leurs avocats avaient tenté, jusqu'à la Cour suprême, d'empêcher leur extradition au Japon en arguant que Carlos Ghosn ne pouvait pas être considéré comme un criminel au moment des faits, et qu'ils seraient soumis à des interrogatoires sans fin, s'assimilant à de la torture.

Le 29 décembre 2019, Michael et Peter Taylor ainsi que le Libanais George-Antoine Zayek, un autre spécialiste des opérations spéciales établi à Beyrouth, avaient aidé Carlos Ghosn à gagner le Liban à bord d'un avion privé, dissimulé dans une malle pour matériel audio.

Les Taylor n'ont jamais nié leur implication dans l'évasion de Carlos Ghosn. Et depuis leur arrestation au Japon, ils coopèrent avec les autorités japonaises. Selon les procureurs, le fils de Carlos Ghosn, Anthony, a transféré au moins 1,3 million de dollars par virements et cryptomonnaies vers les comptes de Michael Taylor pour sa mission. La découverte des virements par Anthony Ghosn, qui vit aux États-Unis, inquiéterait beaucoup l'ancien patron de Renault-Nissan.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail