Afghanistan: des vaccinateurs de la campagne anti-polio tués dans des attaques ciblées

Des hommes portent le cercueil de l'un des agents de santé de la vaccination contre la polio abattu par des hommes armés inconnus dans différents distincts de la province de Nangarhar, le 15 juin 2021.
Des hommes portent le cercueil de l'un des agents de santé de la vaccination contre la polio abattu par des hommes armés inconnus dans différents distincts de la province de Nangarhar, le 15 juin 2021. REUTERS - STRINGER

Cinq vaccinateurs anti-polio ont été tués et quatre blessés dans des attaques ciblées coordonnées dans le Nangarhar, province de l’est du pays. Les talibans nient toute implication.

Publicité

Avec notre correspondante à Kaboul,  Sonia Ghezali

Les attaques contre les employés de la campagne de vaccination anti-polio ont été perpétrées dans trois districts de la province de Nangarhar. Des hommes armés et non identifiés ont tiré sur les victimes avant de prendre la fuite. 

Près de 9,6 millions d’enfants âgés de moins de 5 ans doivent être vaccinés en Afghanistan. Un véritable défi tant les campagnes de vaccination contre la polio sont perçues d’un mauvais œil par la population dans certaines régions du pays.

Le vaccin contre la polio fait l’objet de nombreuses rumeurs. Selon certaines, il rendrait stérile dans le but de réduire la population musulmane. Des rumeurs qui circulent depuis que le chef d’al-Qaïda Oussama ben Laden qui se cachait depuis les attentats du 11-Septembre, a été repéré au Pakistan en 2011 grâce à une fausse campagne de vaccination organisée par la CIA avant d’être tué lors d’une intervention de militaires américains.

Il y a trois mois, trois vaccinatrices anti-polio ont été assassinées à Jalalabad. La capitale provinciale de l'est de l'Afghanistan proche de la frontière avec le Pakistan connaît comme partout dans le pays une vague d’assassinats ciblés touchant les employés gouvernementaux, les militants de la société civile ainsi que les journalistes. 

À quelques mois du retrait total des troupes étrangères prévus avant le 11 septembre, la sécurité dans le pays ne cesse de se dégrader. Les talibans, qui mulitplient les offensives contre les forces de sécurité, contrôleraient ou auraient une influence sur plus de la moitié du territoire.

À écouter aussi : L'Afghanistan après le retrait américain: 20 ans de guerre... Et maintenant?

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail