Le Cambodge exploite sa première mine d'or

Le Premier ministre cambodgien Hun Sen, au pouvoir depuis 36 ans, espère tirer plus de 180 millions de dollars de cette production.
Le Premier ministre cambodgien Hun Sen, au pouvoir depuis 36 ans, espère tirer plus de 180 millions de dollars de cette production. © SPM

Le Cambodge, pays membre de l'Asean, l’Association des nations de l'Asie du Sud-Est, depuis 22 ans, a entamé ce lundi 21 juin l’exploitation de sa première mine d’or dans le nord-est du pays. Il veut devenir plus autonome dans la gestion de ses matières premières, et cela dans un climat de défiance de la part de la population locale quant aux conséquences pour l’environnement. 

Publicité

Renaissance Mineral Cambodia, propriété d’Emerald Resources, a l’exclusivité pour exploiter l’or de la mine d’Okvau située dans la région de Mondulkiri. Le groupe australien ambitionne de produire environ trois tonnes d’or pur par an au cours des huit premières années d’exploitation. C’est ce qu’annoncent les autorités de ce pays de 16 millions d’habitants, l’un des plus pauvres d’Asie du Sud-Est. Le Premier ministre Hun Sen, au pouvoir depuis 36 ans, espère tirer plus de 180 millions de dollars de cette production.

Quid de l'environnement ?

Mais les habitants de la région de Mondulkiri, autrefois classée réserve naturelle, dénoncent une activité néfaste pour l’environnement. Ils accusent depuis des années les autorités de soutenir des projets qui masquent une déforestation massive.

Le royaume, très dépendant des importations, tente d’exploiter ses propres ressources naturelles. L’année dernière, il s’est lancé dans l’extraction de pétrole au large de Sihanoukville, mais les premières gouttes d’or noir se sont vites taries, Kris Energy, la société singapourienne responsable du projet, s’étant placée depuis en liquidation judiciaire. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail