Australie: le confinement à Sydney prolongé d'un mois, AstraZeneca autorisé dès 18 ans

Des cyclistes passent devant l'opéra de Sydney en plein confinement, le 19 juillet 2021.
Des cyclistes passent devant l'opéra de Sydney en plein confinement, le 19 juillet 2021. AFP - SAEED KHAN

La plus grande ville du pays était déjà confinée depuis cinq semaines. Jusqu’à présent, la propagation du variant Delta a pu être contenue mais le nombre de nouveaux cas ne diminue pas non plus. Au-delà des restrictions mises en place, les autorités sanitaires ont également revu leur recommandation concernant le vaccin AstraZeneca, le seul disponible en quantité importante en Australie. Il est désormais accessible à tout personne âgée de plus de 18 ans. 

Publicité

Avec notre correspondant à Sydney, Grégory Plesse

Grosse déprime ce mercredi matin 28 juillet à Sydney. Les habitants viennent d’apprendre qu’ils vont rester sous cloche pendant au moins un mois de plus. 

Le foyer épidémique, apparu à la mi-juin malgré le confinement, ne parvient pas à être éteint. D’ailleurs, les autorités ont annoncé ce mercredi le plus important nombre de cas recensés sur une journée depuis le début de cette crise. 

Gladys Berejiklian, qui dirige l’État de Nouvelle-Galles du Sud, a en outre annoncé l’instauration d’un périmètre de 10 km pour les déplacements : « Nous savons que les lieux de travail, les lieux où les gens se rassemblent, comme par exemple les commerces de première nécessité, sont des facteurs de transmission. Donc pour les quatre prochaines semaines, nous voulons que les gens n’aillent pas à plus de 10 km de chez eux pour faire leurs courses. »

► À lire aussi : Covid-19 en Australie: 10 millions de personnes confinées dans le pays

Problème d'image

Cette paralysie de la capitale économique de l’Australie intervient alors que la campagne de vaccination avance très lentement. Pour y remédier, il a été décidé que le seul vaccin disponible en grande quantité, celui produit par AstraZeneca, pourrait désormais être administré à toute personne âgée de plus de 18 ans. En parallèle, plusieurs vaccinodromes ont été ouverts dans les quartiers les plus affectés de Sydney.

Reste le problème d’image dont souffre ce vaccin, qui peut provoquer, chez les plus jeunes, dans de très rares occasions, l’apparition de caillots sanguins. Même parmi les plus de 60 ans, pourtant éligibles depuis des mois, seuls 15% d’entre eux sont complètement vaccinés. 

À lire également : Covid-19: l'Australie ne devrait pas rouvrir ses frontières en 2021

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail