Chine: le milliardaire Sun Dawu condamné à 18 ans de prison

Le magnat chinois de l'agriculture Sun Dawu en septembre 2019.
Le magnat chinois de l'agriculture Sun Dawu en septembre 2019. Noel Celis AFP/Archivos

En Chine, un nouveau grand patron écope d’une lourde peine de prison. Dirigeant d’un groupe spécialisé dans l’agriculture, Sun Dawu est condamné à 18 ans de prison. Mais cette fois, le grand patron n’était pas seulement milliardaire, mais aussi un virulent critique du pouvoir.

Publicité

18 ans de prison... cette lourde peine est justifiée par toute une série de condamnations dont « entraves à la fonction publique », « exploitation minière illégale » mais aussi pour « avoir provoqué des troubles ». Cette dernière accusation vague est habituellement utilisée contre les opposants.

Il faut dire que Sun Dawu, 67 ans, était surnommé « le Canon ». Cet ancien éleveur de porcs, à l’immense empire couvrant agriculture, santé et tourisme, critiquait régulièrement et avec véhémence le gouvernement chinois, en particulier ses politiques rurales. En 2019, lors d’une épidémie de peste porcine, il s'était même fait lanceur d'alerte, publiant sur Internet des photos de cochons morts et accusant les responsables locaux de laxisme. En 2020, mécontent de l'action du gouvernement face au Covid-19, il est allé jusqu’à traiter le président Xi Jinping de « clown ».

Sun Dawu a été arrêté en novembre 2020, avec une vingtaine de proches dont sa femme et plusieurs de ses enfants. Ses biens ont été saisis et les 9 000 employés du groupe Dawu licenciés. En 2003 déjà, il avait été condamné pour « collecte illégale de fonds », mais n’avait écopé que de sursis, grâce entre autres à un de ses avocats, le militant Xu Zhiyong. Cette fois, Xu Zhiyong n’a pu le défendre : il est lui-même en prison depuis plus d'un an.

►À lire aussi : Chine: ces avocats des droits de l’Homme privés de leur licence

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail